PUBLICITÉ

Des affections iatrogènes aux infections nosocomiales

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 22/01/2008 - 00h00
-A +A

Les risques encourus à l'hôpital ou les affections développées à la suite d'un traitement, font régulièrement parler d'eux. Mieux les connaître, c'est être mieux armé pour lutter.

PUB

En droit belge, les dommages qui apparaissent au cours d'une prise en charge médicale sont de deux
ordres. D'abord, les accidents médicaux qui sont liés à une faute ou à une erreur de la part du médecin.
Mais d'autres dommages ne sont pas réellement liés aux actes du médecin. Il s'agit des affections
iatrogènes, qui sont dues à un médicament correctement prescrit pour guérir la maladie
initiale; et des affections nosocomiales, qui sont contractées lors d'un séjour à l'hôpital
(souvent mais pas toujours en raison d'un défaut d'hygiène du personnel soignant).

Les affections iatrogènes

Il y a beaucoup de cas chaque année; les personnes âgées sont particulièrement touchées, parce
qu'elles sont plus fragiles mais aussi parce qu'elles suivent souvent beaucoup de traitements différents
à la fois.
Comment s'en protéger?
• donnez au médecin toute information susceptible de l'éclairer quant au traitement adéquat à
prescrire (c'est-à-dire toute l'histoire de votre maladie, et surtout tous les autres traitements que vous
suivez, qu'ils soient médicamenteux ou pas)
• suivez scrupuleusement le traitement prescrit;
• évitez l'automédication si vous êtes déjà sous traitement.

Les infections nosocomiales

L'infection nosocomiale est contractée dans un établissement de santé. Il n'existe pas, à
proprement parler, de protection infaillible contre cette infection qui toucherait 6,9% des patients.
Cependant, quelques éléments sont à connaître parce qu'ils vous aideront à vous protéger:
Il existe des facteurs qui aggravent les maladies nosocomiales:
• âge avancé ou au contraire très jeune;
• immunodépression;
• diabète, tabagisme, etc.;
• obésité ou malnutrition.

Les agents infectieux les plus courants sont:
• le staphylocoque doré (20% des infections);
• les légionelloses (20%);
• le bacille pyocyanique (11%).

Les différents types d'infections sont:
• les infections urinaires (infection nosocomiale la plus fréquente (40%) mais également la
plus bénigne);
• les infections respiratoires (20% des infections et la première cause de décès);
• les infections du site opératoire (10% des infections nosocomiales).

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 22/01/2008 - 00h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Staphylocoque doré, l'ennemi public numéro 1 Publié le 12/10/2017 - 12h40

Le staphylocoque doré est une bactérie bien connue pour être responsable d’intoxications alimentaires et d’infections nosocomiales à l’hôpital. Le point sur ce redoutable agent infectieux impliqué dans quantité d’autres infections encore…

Plus d'articles