PUBLICITÉ

Alerte au radon !

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 10/03/2015 - 08h57
-A +A

Incolore, inodore et insipide, le radon n'en est pas moins un gaz radioactif connu pour ses effets cancérigènes. Pour éradiquer cet ennemi invisible, une seule solution: passer sa maison au crible... Ne lui laissez aucune chance !

PUB

Le radon, quels risques pour la santé ?


La nature est merveilleuse, mais parfois toxique ! Ainsi du radon, un gaz naturel issu de la désintégration du radium et de l'uranium présents dans la croûte terrestre. Peu dangereux lorsqu'il circule à l'air libre, le radon se révèle délétère lorsqu'il s'immisce dans nos maisons, à travers les fissures et les pores des roches en sous-sol. Le risque est fonction de la nature du sol (en Belgique, les Ardennes sont la région le plus touchée), mais aussi des matériaux de construction utilisés.
Les scientifiques admettent que le radon est en partie responsable de certains cancers pulmonaires. Plus le taux de radon est élevé et plus la période d'exposition est longue, plus ce risque est important. Les fumeurs restent par ailleurs les plus vulnérables, car il existe un effet de synergie entre tabac et radon qui entraîne une multiplication du risque. Ainsi, pour une même exposition au radon, le risque de cancer du poumon est vingt-cinq fois plus élevé pour un fumeur que pour un non-fumeur…

Les seuils à ne pas dépasser

En Belgique, la concentration moyenne de radon par habitation est de 53 Bq/m3 (Becquerel/mètre cube, un Becquerel correspondant à une désintégration par seconde). Pour des raisons liées à la nature du sol, les concentrations sont souvent beaucoup plus élevées dans le sud du pays. Dans les régions de Verviers, Bastogne et Neufchâteau, plus de 9% des habitations présentent une concentration de radon supérieur à 400 Bq/m3, soit le seuil de référence en Belgique. C'est pourquoi, il est recommandé aux habitants de ces régions de mesurer le taux de radon dans leur maison. Celui-ci doit être évalué de préférence pendant plusieurs mois, et dans la pièce la plus souvent occupée de la maison. Vous pouvez obtenir ces appareils de mesures auprès des services appropriés de votre région pour environ 25 €.

Initialement publié par Julie Luong, journaliste santé le 23/02/2009 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 10/03/2015 - 08h57

Agence fédérale de Contrôle nucléaire, www.fanc.fgov.be.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Le radon, un ennemi invisible sous votre toit ? Publié le 17/04/2014 - 09h00

Le radon est un gaz radioactif naturellement présent dans tous les sols. Formé à partir d’uranium, il est capable de migrer à travers les sols et les matériaux de construction. Tirant profit des fissures, des joints de construction ou encore des équi...

Monoxyde de carbone : un tueur silencieux ! Mis à jour le 14/12/2001 - 00h00

Avec l'hiver, les chauffe-eau, chaudières, poêles à bois ou au charbon… tournent à plein régime. Cependant, mal réglés, ceux-ci peuvent provoquer l'émission d'un gaz incolore, inodore et invisible : le monoxyde de carbone (CO).

Auto-pollution à domicile Mis à jour le 18/03/2008 - 00h00

Si les allergies respiratoires sont de plus en plus fréquentes, ce n'est pas seulement à cause de la fumée des usines ou des voitures! A l'intérieur de nos maisons aussi, la pollution règne en maître et cause des troubles. Mieux la connaître, c'est s...

Plus d'articles