PUBLICITÉ

Algie vasculaire de la face ou migraine ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 10/03/2017 - 12h36
-A +A

Par méconnaissance, l'algie vasculaire de la face peut être confondue avec la migraine. Pourtant, les crises sont bien différentes, de par l'intensité de la douleur et son côté strictement unilatéral, de par leur répétition quotidienne durant des périodes allant de 2 à 8 semaines, et de par leur rythmicité étonnante et souvent saisonnière.

PUB

L'algie vasculaire faciale se différencie nettement de la migraine

L'algie vasculaire de la face (AVF) fait partie des maladies rares. Heureusement car cette affection se caractérise par des crises douloureuses d'intensité particulièrement élevée. Elle touche davantage les hommes que les femmes et débute chez des sujets jeunes, entre 20 et 40 ans.
Sur de nombreux points, elle se différencie nettement de la migraine.

Le diagnostic repose uniquement sur l'interrogatoire. En effet, la description par le patient des crises et de leur évolution dans le temps suffit généralement à identifier une algie. Mais l'AVF étant peu connue, les crises sont souvent attribuées à tort, par méconnaissance, à des affections oculaires, nasales, dentaires, à des névralgies faciales ou encore à des migraines intenses. D'où des retards de diagnostic fréquents, en moyenne de 10 à 15 ans.
 

La crise d'algie vasculaire faciale

Les crises durent en moyenne une heure et demie, soit de 15 minutes à 2-3 heures environ. Contrairement à la migraine classique où la douleur monte progressivement en intensité, dans l'algie, elle atteint son paroxysme très rapidement, en quelques minutes seulement. De plus, l'intensité est particulièrement élevée, "atroce", comme la décrivent les patients.
La douleur se situe toujours d'un seul côté et toujours du même côté d'une crise à l'autre. Elle est souvent centrée sur un oeil, mais peut aussi se diffuser sur la moitié du visage et descendre dans le cou, voire l'épaule.

Contrairement à la migraine, l'algie vasculaire de la face n'est généralement pas associée à des nausées ni à des vomissements. En revanche, l'oeil devient rouge, larmoyant et la pupille est rétrécie. La narine située du même côté que la douleur peut être bouchée ou inversement couler. A la différence de la migraine, l'AVF s'accompagne souvent d'un état d'agitation.
 

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 17/04/2007 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 10/03/2017 - 12h36

Association française contre l'algie vasculaire de la face (AFCAVF), www.afcavf.fr.

Notez cet article
PUBLICITÉ
A lire aussi
Migraine : quelles solutions en cas de crise ? Publié le 14/03/2017 - 16h29

La migraine désigne des maux de tête bien particuliers, qui se manifestent par crises. Quelles sont les solutions pour se débarrasser des crises migraineuses ? Petite revue des solutions issues de la médecine conventionnelle et complémentaire.

Souffrez-vous de migraine avec aura ? Publié le 24/05/2017 - 11h58

Il existe de très nombreux types de migraine . Moins connue est la migraine avec aura . Dans cette catégorie de crises migraineuses, les maux de tête sont précédés d'une aura , laquelle se caractérise par des troubles sensoriels, essentiellement visu...

8 questions sur la migraine Publié le 14/03/2017 - 16h59

La migraine est une maladie très douloureuse et handicapante. Que faut-il savoir sur la migraine et quelles sont exactement les caractéristiques d’une céphalée ? Voici les réponses à 8 questions autour de la migraine …

Migraine, stress et anxiété : un cercle vicieux Publié le 22/09/2016 - 15h50

L' anxiété est une affection particulièrement fréquente chez les migraineux. En effet, lorsque la crise est terminée, le calvaire continue avec la peur d'une nouvelle crise. Cette anticipation est source de stress puis d' anxiété . Or le stress est u...

Plus d'articles