PUBLICITÉ

Asthme et rhinite allergique: la chasse aux acariens

Publié par C. De Kock, journaliste santé le 13/04/2007 - 00h00
-A +A

Un des allergènes intérieurs les mieux connus dans le développement de l'asthme et de la rhinite allergique est l'acarien, et plus exactement ses déjections. Qui est cette minuscule créature qui nous fait éternuer, tousser, pleurer… et comment tenter de s'en débarrasser?

PUB

Le nombre de personnes souffrant d'asthme et de rhinite allergique est en augmentation croissante depuis ces 20 dernières années. Les scientifiques expliquent en partie cette recrudescence par le fait que nous passons toujours plus de temps à l'intérieur: près de 90% de notre temps. Et plus nous restons enfermés à la maison ou au bureau, plus nous sommes exposés aux allergènes intérieurs, dont font partie les acariens.

Des compagnons de chambre dérangeants

Les acariens sont des arthropodes de très petites tailles invisibles à l'Œil nu. Ils se nourrissent de nos squames (peaux mortes) et de celles de nos animaux de compagnie ainsi que des pollens, des bactéries, et des moisissures, affectionnent la chaleur et l'humidité et apprécient tout particulièrement les tissus, la laine, les plumes... , véritables nids à acariens. Leurs habitats préférés dans nos maisons sont la literie (matelas, oreillers, couvertures…) (nous partageons notre lit avec 500.000 acariens environ), les jouets en peluche, la moquette… Le simple fait de faire son lit, de tapoter couettes et coussins, de passer l'aspirateur les met en circulation dans l'air de la pièce. Un bon conseil: le matin, ouvrez votre lit, les acariens sont frileux!

Sus aux acariens

Les acariens sont partout, même dans les habitations les plus propres. S'il est impossible de chasser totalement ces locataires indésirables, nous pouvons en limiter la prolifération en observant les conseils pratiques suivants:

* aérer chaque jour 30 minutes, surtout par temps sec et froid,
* ne pas pousser le chauffage au-delà de 18 ou 19°c,
* supprimer les sources d'humidité (humidificateurs, aquarium, plantes vertes…),
* préférer un sommier métallique ou à latte de bois,
* choisir matelas et oreillers en synthétique (plus faciles à laver et plus fréquemment renouvelés),
* utiliser des housses anti-acariens,
* laver 1 fois par mois oreillers, couette et couverture à 60°C (si possible) (les acariens ne résistent pas à cette température) et laisser bien sécher,
* si ce n'est pas possible pulvériser 1 fois par mois un acaricide sur la literie,
* ne pas multiplier les jouets en peluche et les laver au moins tous les 3 mois à 60° (si possible),
* remplacer les draps chaque semaine et les laver à 60° (si possible),
* éviter les coussins et fauteuils rembourrés en plume, laine, kapok...,
* réduire les nids à poussières (bibelots, livres, cadres…),
* laver les rideaux régulièrement ou opter pour des volets extérieurs,
* dépoussiérer et aspirer 1 fois par semaine (tapis et moquette 2 fois par semaine) et aérer la pièce par la suite,
* nettoyer le carrelage, le parquet vitrifié, les meubles… à l'eau de préférence (si possible),
* secouer les tapis à l'extérieur.

Publié par C. De Kock, journaliste santé le 13/04/2007 - 00h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Allergie: comment évincer les acariens? Publié le 20/03/2012 - 13h09

La meilleure des solutions à toutes les allergies , c'est d'éviter de se frotter aux allergènes . Dans le cas des acariens , ces bébêtes qui habitent dans nos maisons, c'est parfois difficile! Voici quelques recommandations récoltées auprès de vrais...

C'est la saison des acariens Publié le 25/09/2013 - 09h54

Nous avons l'habitude de penser que l'été, avec son rhume des foins, est la saison des allergies par excellence. Pourtant, pour plusieurs raisons, les allergies aux acariens, elles aussi très fréquentes, se manifestent plus violemment en hiver . Tous...

Plus d'articles