PUBLICITÉ

Un Belge sur trente souffre de psoriasis

Publié par C. De Kock, journaliste santé le 27/01/2004 - 00h00
-A +A

Le psoriasis est une maladie de la peau chronique très invalidante. Les dermatologues belges et les associations d'aide aux patients ont décidé de mettre fin à certaines idées recues qui ont la peau dure !

PUB

Le psoriasis touche 80 millions de personnes dans le monde, dont 14 millions en Europe et environ 330.000 en Belgique, soit 1 Belge sur 30. Bien que pouvant apparaître à tout âge, la maladie se déclare généralement entre 15 et 40 ans. Chez environ un tiers des personnes atteintes de psoriasis, il existe des antécédents familiaux directs de la maladie, ce qui prouve la présence d'un facteur héréditaire. Le psoriasis semble également aggravé par le stress et les changements hormonaux. Si le psoriasis se soigne, il n'existe actuellement pas de traitement capable de le guérir. Le psoriasis est particulièrement virulent pendant les mois d'hiver, principalement en raison du manque de lumière et du dessèchement de la peau.

Un disfonctionnement du système immunitaire

Le psoriasis n'est pas une maladie contagieuse. Il est provoqué par un disfonctionnement du système immunitaire, responsable d'un renouvellement trop rapide des cellules de la peau. Normalement, l'épiderme se régénère en 28 jours environ. Chez les patients atteints de psoriasis, ce cycle n'est que de 2 à 3 jours. Les fameuses plaques rouges du psoriasis sont des lésions dermiques enflammées. Les squames blanchâtres, qui recouvrent souvent les plaques, sont des cellules cutanées mortes, mais qui n'ont pas eu le temps d'arriver à maturité.Le psoriasis est une maladie chronique. Il se manifeste sous différentes formes, de sévérité variable, et à différents endroits du corps. Il touche très souvent les coudes, les genoux et le cuir chevelu (psoriasis vulgaire). Il peut également affecter les plis de la peau (psoriasis inversé), dans ce cas il est souvent confondu avec l'eczéma ou des mycoses. Il peut aussi se manifester sous forme de pustules purulentes (psoriasis pustuleux). Le psoriasis généralisé (sur tout le corps) nécessite l'hospitalisation du patient. Ces différentes formes de psoriasis peuvent être associées à des articulations douloureuses (psoriasis arthropatica).

De lourdes conséquences psychologiques

Le psoriasis a des conséquences très lourdes sur la vie des patients, tant au niveau physique que psychologique, qui rendent la maladie difficile à supporter. Cette maladie étant particulièrement visible, le regard des autres va de l'incompréhension au dégoût. Elle accompagne la personne atteinte toute sa vie. Si elle disparaît parfois temporairement, elle revient immanquablement. Cette incertitude, l'incompréhension des autres, les symptômes très lourds, affectent l'image de soi et la qualité de vie. Des études ont montré que beaucoup de patients atteints de psoriasis souffrent de dépression. Aux Etats-Unis, le taux de suicide est trois fois plus élevé chez les malades du psoriasis que dans le reste de la population.

Publié par C. De Kock, journaliste santé le 27/01/2004 - 00h00 Communiqué de presse LEO Psoriasis Press Bureau, janvier 2004.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Psoriasis : à chaque saison ses solutions Publié le 10/03/2015 - 08h54

Vous souffrez de psoriasis ? En hiver et à l' automne les poussées sont souvent plus importantes mais pour des raisons différentes. Durant le printemps et l' été , le répit s'installe mais votre peau est plus exposée aux regards des autres. Comment l...

Psoriasis : risque accru d'infarctus Mis à jour le 07/11/2006 - 00h00

Le psoriasis est une maladie de la peau fréquente qui augmente le risque d' infarctus du myocarde , particulièrement chez les plus jeunes. Cette nouvelle donnée suggère qu'il faut rechercher systématiquement chez les personnes atteintes de psoriasis...

Psoriasis : les proches, premier soutien Publié le 15/04/2015 - 22h15

Le psoriasis est un paradoxe: maladie très visible, il est pourtant relativement mal connu, et surtout, il reste tabou. Selon les spécialistes, pourtant, parler du psoriasis avec ses proches est un élément important de bien-être.

Plus d'articles