PUBLICITÉ

Binge drinking : attention à cette mode chez les ados !

Publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le 18/10/2005 - 00h00
-A +A

La consommation d'alcool à l'adolescence accroît le risque de " cuites " à répétition à l'âge adulte, selon une étude britannique.

PUB

Plus de dix verres en une occasion pour un homme et plus de sept verres pour une femme, en un temps limité, voire chronométré. Voilà en quoi consiste le binge drinking, qui n'a pas de réelle traduction en francais. Les jeunes parlent de défonce, leurs aînés de cuites, les médecins de consommation compulsive. Quoi qu'il en soit, ce mode de consommation des boissons alcoolisées a de quoi inquiéter, car il s'est beaucoup développé ces 20 dernières années chez les adolescents, en particulier au Royaume-Uni. Un peu plus discret chez nous, il est cependant en augmentation, notamment en raison aussi du succès des " alcopops ".

Alcopops ?

Ce nom ne vous dit rien. Ces boissons alcoolisées préconditionnées sont sucrées au goût et agréables à boire. Joliment colorées, elles ont aussi quelque chose d'insolent qui plaît aux jeunes. D'ailleurs, elles sont faites exprès pour eux et leur succès est énorme. Très en vogue, les "alcopops" sont ainsi de plus en plus présents dans les soirées des ados. Il s'agit de limonades ou d'autres boissons sucrées mélangées à de l'alcool fort; Smirnoff Ice et Bacardi Breezer en sont deux exemples connus. Leur teneur en alcool est de 5 à 6%, mais le sucre qu'ils contiennent fait qu'on ne s'en rend pratiquement pas compte.

Le contexte et les risques du binge drinking

Souvent, les cuites ont lieu de manière plus ou moins systématique en fin de semaine. Ces épisodes d'alcoolisation aiguë peuvent avoir de sérieuses conséquences sociales (violences, accidents…) et physiques (notamment l'hépatite aiguë alcoolique pouvant conduire à la défaillance hépatique et au coma, voire la mort). De plus, les jeunes sont plus sensibles à l'alcool que les adultes et ils risquent d'en subir des dommages physiques importants.

Publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le 18/10/2005 - 00h00 BJ. Jefferis et coll. Addiction 2005 ; 100 : 543-49.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Enfant : la collectivité favorise asthme et allergie Mis à jour le 16/05/2006 - 00h00

L'entrée en collectivité a pour conséquence d'exposer précocement les enfants aux infections. Cette exposition est-elle protectrice, par exemple en induisant une sorte d'immunité contre les agents déjà rencontrés ? Ou inversement, est-elle néfaste en...

Le binge drinking détruit le cerveau des ados Publié le 24/03/2017 - 11h27

Le binge drinking , biture express ou hyperalcoolisation rapide, abîmerait le cerveau en développement des adolescents. C'est l'hippocampe, zone cérébrale impliquée dans la mémoire , qui serait plus particulièrement touchée. Malheureusement, cette pr...

Jeunes et alcool : le rôle des parents Publié le 20/02/2015 - 11h12

Chaque semaine, en Belgique, 45 jeunes sont hospitalisés en urgence parce qu’ils ont consommé trop d’ alcool . Le constat est alarmant en lui-même, mais quelles sont les vraies conséquences pour ces jeunes ? Et que peuvent faire les parents ?

Plus d'articles