PUBLICITÉ

La biopsie : à quoi ça sert ?

Mise à jour par Maïlys Charlier, journaliste santé le 05/04/2016 - 14h48
-A +A

Après vous avoir vu en consultation, votre médecin a demandé que soit pratiquée une biopsie. Le terme vous fait l’effet d’un couperet ? Pas de panique, biopsie n’est pas forcément synonyme de maladie. Cet examen, en prélevant un très petit morceau d’organe,  permet de poser un diagnostic le plus exact possible.

PUB

La biopsie, ça consiste en quoi ?

Lorsqu’une lésion est constatée soit visuellement (peau ou muqueuse), soit lors d’un examen radiologique (scanner, échographie,…) ou endoscopique (gastroscopie, colonoscopie, bronchoscopie,…), il y a parfois lieu de pratiquer une biopsie. La biopsie consiste à prélever un fragment de tissu afin de l’examiner et pouvoir ainsi poser un diagnostic précis.

Les biopsies sont souvent effectuées lorsque le médecin soupçonne un cancer. Cependant, de nombreuses autres pathologies nécessitent également une biopsie afin de confirmer le diagnostic : maladies inflammatoires (comme la maladie de Crohn), du foie (cirrhose,…), des infectieuses (lorsqu’il y a un abcès), rénales...

Les différentes techniques de biopsie

Il existe deux grandes catégories de biopsie. Si la lésion est retirée dans sa totalité, on parle de biopsie excisionnelle. Si c’est seulement un fragment de la lésion qui est prélevé, on parle de biopsie incisionnelle.
Voici quelques exemples de biopsies :

  • Les biopsies à la surface du corps ou des muqueuses facilement accessibles: un dermatologue pratique régulièrement des biopsies de la peau, que ce soit pour un point de beauté (naevus ou mélanome) ou d’autres lésions cancéreuses ou non. L’ORL et le gynécologue sont également amenés à pratiquer des biopsies des muqueuses, soit buccales soit génitales.
  • Les biopsies des organes profonds (œsophage, estomac, côlon, bronches, etc.) peuvent être effectuées par endoscopie. On introduit dans ce cas un tube muni d’une caméra ainsi que des instruments miniaturisés par un orifice naturel (la bouche par exemple).
  • En cas de prélèvement d’un morceau de tissu dans le sein,  le foie, un os…, le spécialiste pratiquera une biopsie à l’aiguille. Pour atteindre la cible, la biopsie peut parfois être guidée par un scanner, une échographie,…
  • Lorsque les cellules à analyser sont difficiles à atteindre ou lorsqu’on veut enlever directement la totalité de la lésion, le médecin aura parfois recours à la biopsie ou à la résection chirurgicale qui doit s’effectuer sous anesthésie générale par un chirurgien spécialisé.

Initialement publié par Maïlys Charlier, journaliste santé le 05/04/2016 - 14h48 et mis à jour par Maïlys Charlier, journaliste santé le 05/04/2016 - 14h48

Interview du Dr Philippe Delvenne, chef du service d’anatomie pathologique du CHU de Liège, 17 février 2016.
National Cancer Institute: "Dictionary of Cancer Terms." Zuber, T. American Family Physician, March 15, 2002.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Chronicité de l'hépatite C : un nouveau test sanguin Mis à jour le 22/10/2002 - 00h00

Fini la biopsie de foie ! Des chercheurs viennent de mettre au point un test sanguin de dépistage de la fibrose induite par le virus de l'hépatite C. C'est cette fibrose qui est responsable des complications chroniques de l'hépatite C : cirrhose et c...

Anomalie dans le sein: pas toujours un cancer Mis à jour le 09/12/2008 - 00h00

Dans 8 cas sur 10, une irrégularité ou une boule dans un sein n'est pas cancéreuse. Le plus souvent, ces phénomènes évoluent durant un mois pour disparaître en fin de cycle. Il est important de surveiller de telles modifications et, au moindre doute,...

Cancer de l'œsophage: dépister sans symptômes? Publié le 25/07/2011 - 11h08

Les personnes qui souffrent de reflux gastro-oesophagien ont un risque plus élevé de développer un cancer de l'œsophage que le reste de la population. Une étude vient de montrer que l'absence de symptômes ne va pas forcément de pair avec une diminuti...

Plus d'articles