PUBLICITÉ

Boire ou faire l'amour, il faut choisir !

Publié par Dr Catherine Solano, médecin sexologue, adapté par Marion Garteiser le 08/07/2008 - 00h00
-A +A

Boire, c'est dangereux si la dose d'alcool est trop forte. On peut même en mourir en cas d'hépatite aiguë… Et même en buvant seulement un verre de trop, on peut se mettre en danger mortel. Sur la route, c'est connu, un verre ca va, trois verres, bonjour les dégâts. Mais il existe aussi le risque sexuel lié à l'alcool.

PUB

Un péril moins médiatisé de l'alcoolisation, c'est le risque sexuel !

Sous l'effet de l'alcool, on perd son bon sens. À une soirée entre amis, on danse, on s'amuse, on s'éclate, et l'on fait parfois une rencontre qui peut aller jusqu'à une relation sexuelle imprévue. Le problème, c'est qu'un peu éméché, on ne pense pas à la contraception, ni à la protection contre les IST (infections sexuellement transmissibles). Et c'est très grave. Parce que si une grossesse non désirée, c'est fâcheux, le sida en souvenir d'une soirée arrosée, c'est dramatique.
Les spécialistes du sida qui suivent des jeunes touchés par ce virus affirment que tout le monde ou presque est correctement informé et conscient des risques de faire l'amour sans préservatif. Mais l'alcool est impliqué dans un très grand nombre de contaminations. Et l'alcool circule de plus en plus dans les soirées. Résultat, ces jeunes adultes qui soutiennent sérieusement que le préservatif est indispensable sont aussi ceux qui vont boire en faisant la fête… et se contaminer. Faut-il le rappeler ? On ne sait toujours pas guérir du sida. On en meurt encore aujourd'hui. Et de plus en plus de personnes sont séropositives.

Infections sexuellement transmissibles et viol

L'alcool tue donc plus encore que ce que l'on peut imaginer. Aux accidents de la route, aux cirrhoses du foie, il faut ajouter le sida qui arrive souvent par le chemin de la confiance en soi totalement artificielle provoquée par l'alcool.
L'alcool a un autre effet sur les relations sexuelles, non négligeable: il est impliqué dans un très grand nombre de viols. Et ce, du côté de la victime et du ou des coupables! Il est donc important de réaliser que faire l'amour sous l'influence de l'alcool n'est jamais une bonne idée. Le message ne concerne pas seulement ceux et celles qui agissent, mais aussi ceux et celle qui les accompagnent. Les bons amis cachent les clés de voiture de ceux qui sont trop imbibés pour conduire. Il faut se rendre compte que dissuader une amie ivre de quitter les lieux avec un inconnu (ou l'inverse) relève du même service.

On peut ajouter, pour conclure, que si l'alcool est la substance la plus souvent en cause dans ce type de comportement, elle n'est pas la seule. Le cannabis par exemple porte en lui exactement les mêmes dangers…

Publié par Dr Catherine Solano, médecin sexologue, adapté par Marion Garteiser le 08/07/2008 - 00h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
En pratique, comment se protéger du sida ? Mis à jour le 25/06/2013 - 14h20

Le sida est une infection sexuellement transmissible qui demeure mortelle. Même si aujourd'hui les traitements permettent de retarder la progression du VIH, on ne sait pas guérir cette maladie. La prévention est la seule arme dont on dispose. Comment...

Des gels vaginaux contre le SIDA? Mis à jour le 10/04/2009 - 00h00

La recherche contre le SIDA fait feu de tous bois. Et si le vaccin semble encore loin, une autre piste prometteuse s'ouvre depuis quelques années: celle de gels vaginaux destinés à diminuer le risque de transmission du risque. Une option qui comporte...

SIDA: L'effort doit continuer Mis à jour le 09/12/2008 - 00h00

Comme d'habitude, le 1er décembre a été l'occasion pour la plateforme prévention SIDA de rappeler les dernières réalités sur la maladie. Il y a de bonnes et de mauvaises nouvelles, mais toutes pointent dans la même direction: un besoin toujours plus...

Plus d'articles