PUBLICITÉ

Bouffées de chaleur: du soja, entre autres

Publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le 10/08/2004 - 00h00
-A +A

La ménopause s'accompagne inévitablement de son cortège de plaintes. Changements d'humeur, peau sèche, sueurs nocturnes… rien de bien agréable. Les bouffées de chaleur sont sans doute les plus gênantes. Peut-on les prévenir ?

PUB

Les symptômes vasomoteurs (relatifs aux variations du calibre des vaisseaux sanguins) de la ménopause sont provoqués par la diminution de la production d'oestrogènes. Déplaisants, ils demeurent cependant bénins et finissent par disparaître comme ils sont venus. Certaines femmes recherchent toutefois un traitement pour en atténuer l'ampleur.

Controverse sur l'hormonothérapie

Généralement, l'hormonothérapie substitutive (HS) est proposée. Elle est principalement indiquée quand les symptômes vasomoteurs sont moyens à sévères, en l'absence de contre-indications telles que les antécédents de maladie coronarienne et de thrombose veineuse ou la présence de facteurs de risque de tumeur mammaire. Car c'est là que le bât blesse : longtemps préconisée, l'HS est aujourd'hui remise en question chez les femmes à risque, en raison d'une augmentation modérée du risque de cancer du sein et de doutes sérieux quant à la protection cardiovasculaire tant espérée.Dès lors, la médecine envisage aujourd'hui d'autres alternatives, en particulier des traitements non médicamenteux.

Moins à l'Est

La gravité et la fréquence des symptômes de la ménopause sont beaucoup plus basses chez les femmes asiatiques que chez les Européennes. De nombreuses études ont suggéré que cette différence s'explique par la forte consommation de produits à base de soja (jaune) et plus spécifiquement aux isoflavones qu'ils contiennent.Les isoflavones exercent une faible activité oestrogénique, qui semble atténuer les plaintes ménopausales. Si plusieurs études sont encore nécessaires pour confirmer cet effet, quelques travaux indiquent cependant que les isoflavones (via un régime au soja ou une supplémentation) peuvent abaisser le nombre de bouffées de chaleur de 40 à 50 %. Cette piste végétale est donc prise très au sérieux.

Publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le 10/08/2004 - 00h00 NAMS. Treatment of Menopause-associated vasomotor symptoms : position statement of the North American Menopause Society. Menopause 2004 ; 11 (1) :11-33
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Soja : faut-il en manger ? Mis à jour le 27/04/2015 - 17h24

Sauf si l’on est végétarien ou fan de la cuisine asiatique, on ne mange pas souvent du soja. Cette légumineuse qui se décline en de nombreux produits jouit d’une image d’aliment bon pour la santé, mais pas pour tout le monde. Qu’en est-il vraiment ?...

Plus d'articles