PUBLICITÉ

Bruit : quel impact sur la santé ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 22/08/2014 - 12h05
-A +A

Saviez-vous que le bruit d'un aspirateur peut perturber votre audition ?

Sans parler des avions, chantiers et autres motos pétaradantes, nos propres bruits sont susceptibles de nous nuire.

Explications sur le bruit et ses répercutions...

PUB

Insupportable bruit

Le bruit constitue pour beaucoup de nos contemporains une agression insupportable.
L'OMS estime que 44% des Européens sont régulièrement exposés à un bruit qui met leur santé en danger.

Il faut dire que le niveau de danger et nettement plus bas que ce que l'on imagine souvent.

La sensibilité au bruit est, bien sûr, fonction de chacun à un moment donné.
La fatigue réduit le seuil de tolérance : plus on est fatigué, moins on supporte des bruits importants. D'autre part, la perception sonore varie aussi suivant la durée à laquelle nous y sommes soumis. Ainsi l'exposition au bruit d'un aspirateur standard (85 dB), qui n'entraîne aucune douleur, 8 heures par jour peut déjà provoquer des perturbations auditives, transitoires dans un premier temps. Elles deviennent permanentes après 6 à 12 mois d'exposition.

Par ailleurs, le bruit perturbe le sommeil.
Le niveau sonore pour passer une bonne nuit ne devrait pas excéder 30 dB. Le niveau d'une conversation normale se situe à 45 dB. Un bruit permanent se situant à 50 dB, par exemple, diminue la faculté d'endormissement, augmente la fréquence des réveils nocturnes,... Tout ceci influence négativement la journée qui suit.

Impact sur la santé d'un bruit excessif

On a démontré que le bruit favorise l'apparition de maladie cardiaque et possède un impact important sur le contrôle de la tension artérielle.

Le bruit influence aussi notre faculté de concentration, de mémoire et est souvent lié à la survenue d'accidents sur les lieux du travail.

Une étude américaine avait montré que le niveau scolaire des enfants vivant dans une cité HLM dépendait de l'étage où ils vivaient. Plus l'appartement était élevé, moins le niveau sonore était important, meilleurs étaient les résultats à l'école.

Enfin, personne ne doute que plus il y a de bruit, plus notre agressivité augmente...

S'il nous est impossible de vivre sans bruit, il est indispensable pour notre santé de pouvoir bénéficier de moments de quiétude le soir, ou le week-end.

A titre d'exemple, un bruit de 70 dB correspond à une rue au trafic intense. Le seuil de douleur est situé chez l'adulte à 140 dB et chez l'enfant à 120.

Cependant ces seuils ne doivent pas être atteints pour qu'une gêne apparaisse voire même une maladie.

 

Initialement publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 06/05/2002 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 22/08/2014 - 12h05

Institut Bruxellois pour la Gestion de l'Environnement

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Jouets bruyants, attention aux oreilles! Publié le 15/09/2015 - 16h14

Les jouets sonores sont de plus en plus nombreux et, il faut bien l'avouer, très plébiscités par les enfants. Attention toutefois, regardez bien les niveaux sonores indiqués sur les emballages. Certains dépassent l'entendement et risquent d'endommage...

Pollution sonore et difficultés scolaires Mis à jour le 06/09/2005 - 00h00

Les répercussions de la pollution sonore sur la santé et la qualité de vie sont bien connues, mais uniquement chez les adultes. Qu'en est-il chez l'enfant ? Le bruit rend moins attentif et engendre des difficultés d'apprentissage…

Plus d'articles