PUBLICITÉ

Cancer du sein : la recherche

Mise à jour le 03/12/2010 - 14h18
-A +A

Sur le plan du traitement, les chercheurs développent des stratégies thérapeutiques dans différentes directions : les choix se portent sur des chimiothérapies à très forte dose, ou vers de nouveaux agents anticancéreux aux effets secondaires plus limités, comme les anticorps monoclonaux. Les anti-angiogéniques représentent également une autre piste de recherche prometteuse.

PUB

Limiter la chirurgie au strict nécessaire en cas de cancer du sein

La chirurgie est parfois difficile à accepter pour la patiente. Le but des spécialistes est aujourd’hui de réduire autant que possible les conséquences de ce geste.

Sur le plan de l’ablation tumorale elle-même, de nombreux essais sont conduits pour améliorer les techniques et les rendre moins invasives sur l’aspect final du sein.

Des recherches sont aussi conduites au sujet du curage ganglionnaire: aujourd’hui, le ganglion sentinelle est analysé et un curage ganglionnaire axillaire est réalisé si des cellules cancéreuses y sont identifiées. Or des études récentes semblent indiquer que le pronostic des patientes serait identique, que le curage ganglionnaire ait eu lieu ou non. Leurs données devront être confirmées. Mais si tel est bien le cas, l’utilité de ce geste pourrait donc être rediscutée.

Cancer du sein : mieux personnaliser les traitements…

L’heure est aujourd’hui à la personnalisation des traitements. L’objectif est d’apporter le meilleur traitement possible à toutes les patientes en termes de pronostic tout en évitant de les surtraiter avec des traitements insuffisamment efficaces et parfois mal tolérés.

Les protocoles de chimiothérapie, de radiothérapie ou d’hormonothérapie sont régulièrement réévalués en fonction :

  • de l’âge de la patiente,
  • du statut hormonal,
  • du stade ou des traitements antérieurs du cancer.

Dans le cas de l’hormonothérapie, la durée des protocoles et le changement de molécules après quelques années font aussi l’objet d’études cliniques. Ces essais permettent de déterminer les protocoles qui, pour un groupe homogènes de patientes choisies, peuvent apporter un meilleur pronostic.

Initialement publié le 22/06/2005 - 02h00 et mis à jour le 03/12/2010 - 14h18
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Le cancer du sein est-il inscrit dans mes gènes? Mis à jour le 13/04/2004 - 00h00

Chaque année, en Belgique, près de 6.600 femmes développent un cancer du sein. Les scientifiques n'ont pas encore été en mesure de déterminer toutes les causes de ce type de cancer avec certitude. Toutefois, pour 5% des patientes, l'origine en serait...

Cancer du sein: sur la piste d'un vaccin préventif Mis à jour le 21/06/2010 - 00h00

Les vaccins sont classiquement utilisés pour prévenir les maladies infectieuses. Mais on pourrait bientôt recourir aussi à la vaccination contre le cancer du sein , comme le suggèrent des chercheurs qui, après avoir testé avec succès leur vaccin chez...

Produits toxiques et cancer du sein : pas de lien Mis à jour le 10/09/2002 - 00h00

Enfin une bonne nouvelle ! Le risque de développer un cancer du sein n'augmente pas avec l'exposition à certains composés chimiques contenus par exemple dans les pesticides, la fumée de cigarette, les gaz d'échappement ou les aliments grillés.

Cancer évité : cancer dépisté à temps ! Mis à jour le 14/10/2003 - 00h00

Nombre de cancers sont évitables, à condition d'être décelés précocement. Les procédures de dépistage ayant été définies, autant en profiter ! Votre médecin vous conseillera et vous orientera à chaque étape.

Plus d'articles