PUBLICITÉ

Cancer de la vessie : le dépistage

Publié par Fondation ARC pour la recherche sur le Cancer le 23/02/2010 - 01h00
-A +A

Une simple « bandelette » peut révéler la présence de sang invisible dans les urines. L’analyse cytologique, recommandée en cas de risque plus élevé, y décèle des cellules anormales.

PUB

Cancer de la vessie : bilans de routine et dépistage spécifique

Il n’existe pas de plan massif de dépistage comme pour le cancer du sein, cependant :

  • certains contrôles systématiques (par exemple : visite annuelle de la médecine du travail) intègrent une analyse d’urine. Elle comprend une recherche de sang dans les urines d’hématurie
  • les médecins et scientifiques préconisent le dépistage « individuel » des personnes à risque (fumeurs de plus de 50 ans, travailleurs de l’industrie chimique…).

L’analyse d’urine par bandelette

La simple « recherche d’hématurie par bandelette urinaire » détecte du sang dans les urines alors qu’il est invisible à l’œil nu. Elle s’effectue lors d’une consultation médicale et les résultats sont immédiats. Le médecin trempe pendant une seconde un petit bout de carton imprégné d’une substance réactive aux composants du sang (hémoglobine, globules rouges) dans un échantillon d’urine. La bandelette prend une coloration particulière en présence de sang. Ce test cumule généralement plusieurs réactifs utiles dans le dépistage d’une infection urinaire.

En cas de sang dans les urines…

Si les résultats de l’analyse « par bandelette » sont positifs :

  • L’examen cyto-bactériologique des urines (ECBU) décèle des bactéries responsables d’une éventuelle infection urinaire à l’origine du saignement. La présence de pus sans germe identifié peut être le signe d’un cancer.
  • L’examen cytologique a pour vocation de :
    • confirmer la présence de sang dans les urines
    • déceler la présence des cellules malignes.

Zoom sur… la recherche de cellules malignes dans la vessie.

Seuls des laboratoires très spécialisés peuvent effectuer cette analyse complexe qu’est l’examen cytologique. Elle est utilisée d’emblée dans le cadre de la surveillance des populations exposées aux toxiques industriels.

En savoir plus sur le cancer de la vessie


Lire également dans ce guide :
La vessie
Cancer de la vessie
Cancer de la vessie : les facteurs de risque
Cancer de la vessie : les symptômes
Cancer de la vessie : le diagnostic
Cancer de la vessie : les traitements
Cancer de la vessie : après le traitement
Cancer de la vessie : vivre avec (et après) la maladie
Cancer de la vessie : les avancées de la recherche
Qu'est-ce que le cancer ?
Peut-on se protéger du cancer ?
Publié par Fondation ARC pour la recherche sur le Cancer le 23/02/2010 - 01h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Et si c'était un cancer de la vessie ? Publié le 07/04/2014 - 16h54

Les fumeurs et anciens fumeurs sont les plus exposés au cancer de la vessie. Il existe cependant d'autres facteurs de risque comme l'exposition professionnelle à des substances chimiques par exemple. Reste à connaître les signes laissant présager le...

Prostate : un cancer de l'homme âgé Mis à jour le 05/11/2002 - 00h00

Même s'il peut survenir à un âge moyen, il s'agit plutôt d'un cancer de l'homme mûr ou âgé (80% des personnes concernées ont plus de 55 ans). Le cancer de la prostate se situe au premier rang des cancers par sa fréquence : à partir de 80 ans, il touc...

Plus d'articles