PUBLICITÉ

Chats : comment les faire cohabiter

Publié par Anne Pensis, vétérinaire le 27/12/2005 - 00h00
-A +A

Vous possédez déjà un chat et désirez le faire cohabiter avec un nouveau petit félin ? Soyez prudent : votre minou risque de ne pas apprécier le partage de son territoire avec le nouveau venu !

PUB

Le chat, animal solitaire et territorial

Par nature, le chat est un animal solitaire qui ne côtoie ses semblables que pendant les périodes de reproduction. De plus, il délimite un territoire dans lequel ses congénères ne sont pas toujours les bienvenus. Nos chats domestiques considèrent la maison comme leur territoire vis-à-vis des chats étrangers. Ce comportement est d'autant plus marqué lorsque les chats concernés n'ont pas été stérilisés. De plus, l'âge des différents protagonistes a aussi son importance : en effet, dans une maison déjà occupée par un chat adulte, il est souvent plus facile d'introduire un chaton plutôt qu'un deuxième chat adulte. Entre chats, une vie en commun qui se passe mal peut se manifester par des bagarres, par un marquage urinaire intempestif dans la maison, ou encore par de l'anxiété d'un des deux chats se traduisant par exemple par une baisse d'appétit ou une tendance à se cacher.

Une intégration en douceur

Le bon déroulement de la nouvelle cohabitation dépendra du caractère des chats mis en présence et la réaction des deux animaux est impossible à prédire. Pour favoriser au maximum une intégration agréable du nouveau pensionnaire, il est important de respecter quelques règles qui aideront les deux animaux à démarrer sur de bonnes bases. En effet, lors de l'introduction du nouveau chat dans la maison, il est conseillé de le maintenir quelques jours dans une pièce séparée, à laquelle le " maître actuel des lieux " n'a pas accès. Les deux chats bénéficieront alors d'une première approche olfactive. Pendant cette période, il est utile de présenter au chat de la maison des tissus (coussins …) imprégnés de l'odeur du nouveau venu. Deux ou trois jours plus tard, les présentations officielles peuvent être faites dans une grande pièce possédant des issues de secours pour qu'un chat intimidé ou apeuré puisse s'enfuir comme bon lui semble. Ne maintenez en aucun cas un des chats dans vos bras pendant cette première approche : laissez chacun libre de se mouvoir à son gré.

Publié par Anne Pensis, vétérinaire le 27/12/2005 - 00h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Faire stériliser son chat: un devoir de citoyen! Mis à jour le 06/09/2010 - 00h00

En 2009, les refuges belges ont recueilli pas moins de 36 800 chats . L'identification des chats par puce électronique n'étant pas (encore) obligatoire en Belgique, seuls 3% de ces félins ont retrouvé leur propriétaire. Et les 35 696 autres? S'ils ne...

Chats et déménagement ou la perte d'un territoire Mis à jour le 07/02/2006 - 00h00

Si un déménagement peut s'avérer stressant pour vous, il en sera plus que probablement de même pour votre chat. En effet, pour lui, ce changement de décor constitue la perte d'un ensemble d'éléments rassurants et apaisants et nécessite l'exploration...

Vie en appartement : une vie de chat ? Mis à jour le 11/04/2006 - 00h00

Vous habitez un appartement et votre chat n'a pas accès à l'extérieur ? Cette situation sera en général plus facile à vivre si votre petit félin a été habitué à ce mode de vie dès son plus jeune âge et si vous enrichissez son environnement.

Plus d'articles