PUBLICITÉ

Chirurgie sexuelle à visée esthétique: restons prudents !

Publié par Dr Catherine Solano - médecin sexologue, adapté par Marion Garteiser, journaliste santé le 02/08/2005 - 00h00
-A +A

Mon sexe est-il beau ou non ? Cette question peut devenir obsédante pour certaines personnes. En effet, nous avons peu de moyens de comparaison, et quand ils existent, ils proviennent le plus souvent de la pornographie. Cette angoisse conduit parfois à des opérations injustifiées ou abusives.

PUB
SOMMAIRE

L'apparence prend tellement de place dans notre société qu'elle en devient primordiale pour certains. Et le souhait d'opération esthétique concerne le sexe comme le reste du corps. Or, cette zone est importante puisqu'elle permet d'exprimer ou de partager de l'amour.De plus en plus de jeunes filles ou de femmes s'imaginent que leur sexe n'est pas beau. Le souhait le plus souvent exprimé est celui de réduire la taille des petites lèvres. Nombreuses sont en effet celles qui les estiment trop grandes et souhaitent les opérer. Ce qui n'est pas anodin: les petites lèvres gonflent sous l'effet du désir, formant un espace à l'entrée du vagin, le vestibule, qui contient des capteurs de plaisir. Les mutiler est donc aberrant, surtout pour des raisons esthétiques, car les petites lèvres dépassent la plupart du temps des grandes lèvres de manière tout à fait naturelle ! Les petites lèvres participent au plaisir et les agresser peut aussi amoindrir le plaisir. La seule raison valable de les opérer pour en diminuer la taille est la gêne mécanique à la marche…

La chirurgie esthétique masculine peut se révéler utile en cas d'anomalie. L'absence d'un testicule remplacé par une prothèse permet par exemple à un homme de ne pas se sentir mutilé.De même, un sexe vraiment très court peut bénéficier d'un allongement (1 ou 2 cm seulement) ou d'une lipo-aspiration autour de sa racine en cas de coussinet de graisse important. Mais vouloir allonger un sexe de longueur normale expose à des risques qui ne valent pas la peine d'être courus. Le ligament sectionné par le chirurgien, s'il est trop profondément coupé, peut entraîner un pénis " en battant de cloche " qui, même en érection, continue à pointer la tête vers le bas. Le risque opératoire lié à l'anesthésie doit également être pris en compte.

,

La chirurgie esthétique masculine peut se révéler utile en cas d'anomalie. L'absence d'un testicule remplacé par une prothèse permet par exemple à un homme de ne pas se sentir mutilé.De même, un sexe vraiment très court peut bénéficier d'un allongement (1 ou 2 cm seulement) ou d'une lipo-aspiration autour de sa racine en cas de coussinet de graisse important. Mais vouloir allonger un sexe de longueur normale expose à des risques qui ne valent pas la peine d'être courus. Le ligament sectionné par le chirurgien, s'il est trop profondément coupé, peut entraîner un pénis " en battant de cloche " qui, même en érection, continue à pointer la tête vers le bas. Le risque opératoire lié à l'anesthésie doit également être pris en compte., L'élargissement du pénis donne de piètres résultats. Il consiste à insérer de la graisse sous la peau du pénis. Le résultat est souvent peu esthétique. Cette graisse se positionne souvent de manière irrégulière, donnant un aspect bosselé au sexe. Elle reste en outre de consistance molle, ce qui donne au pénis en érection un aspect inhabituel. De plus, la graisse ne pouvant être injectée dans le gland, ce dernier apparaît plus petit en comparaison au pénis élargi.

Alors, avant de prendre une décision que vous pourriez regretter, prenez le temps de réfléchir et demandez-vous si cela en vaut vraiment la peine...

Publié par Dr Catherine Solano - médecin sexologue, adapté par Marion Garteiser, journaliste santé le 02/08/2005 - 00h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Le complexe du petit pénis Publié le 21/10/2011 - 15h11

Chez un même homme, la taille du pénis au repos est très variable, elle change selon la température du lieu ou l'état émotionnel. Même hors excitation, le stress, l'anxiété, l'effort, ont tendance à faire varier le volume des corps érectiles, lequel...

L'angine du pénis, ça existe ! Publié le 18/06/2013 - 12h28

Troubles ou pannes d'érection ? Ce sont peut-être les symptômes d'une angine du pénis. L'angine du pénis ne ressemble absolument pas à l'angine de gorge, mais à l'angine de poitrine...…

Plus d'articles