PUBLICITÉ

La chirurgie

Mise à jour le 18/03/2010 - 01h00
-A +A

Dans le traitement du cancer, la chirurgie, associée ou non à d'autres approches, est utilisée dans environ 80 % des cas. Elle peut être à visée diagnostique, curative, palliative et de réparation.

PUB

La chirurgie

La tumeur est un amas de cellules cancéreuses qui se multiplient sans contrôle au sein d’un organe. Elle se révèle dangereuse à plusieurs titres : elle limite la fonction normale de l’organe dans lequel elle se développe, elle peut comprimer les organes sains voisins et elle peut disséminer certaines de ces cellules à travers les vaisseaux sanguins pour conduire au développement de tumeurs secondaires, appelées métastases.

La chirurgie consiste à retirer la tumeur. On parle d’exérèse ou de résection. L’approche est très efficace dans de nombreux cas. La chirurgie est conduite par un chirurgien polyvalent ou spécialiste de l’organe touché. À la fin de l’intervention, le chirurgien rédige un compte-rendu opératoire détaillant l’ensemble des actes réalisés. Il est transmis à tous les médecins impliqués dans le traitement du patient.

La chirurgie curative

L’objectif d’un traitement curatif est d’entraîner la guérison.

Une fois le diagnostic de cancer clairement posé, la chirurgie curative a pour but de retirer complètement la tumeur primaire mais aussi une marge des tissus voisins sains et les ganglions lymphatiques irriguant la région. Cet acte permet de limiter le risque de persistance de quelques cellules cancéreuses qui entraîneraient un risque de récidive ou de propagation.

En pratique, la chirurgie curative n’est possible que dans certaines conditions dépendantes du type de tumeur. Dans d’autres cas, la localisation exacte au sein de l’organe ou la taille de la tumeur empêche la résection immédiate. Un traitement préalable « néoadjuvant » peut alors être envisagé. Il consiste, selon le type de la tumeur, en une radiothérapie ou une chimiothérapie. Son objectif est de réduire la taille de la tumeur afin de la rendre opérable.

Selon les cas, l’acte chirurgical consiste à retirer la partie de l’organe atteinte (tumorectomie) ou la totalité de l’organe considéré. On parle ainsi d’œsophagectomie pour une ablation de l'œsophage, d’une mastectomie pour une ablation du sein, d’une hémicolectomie (droite ou gauche) pour une ablation du côlon, d’une prostatectomie pour une exérèse de la prostate…

Des progrès importants ont été apportés au niveau des techniques opératoires, en réduisant notamment le caractère invasif des actes grâce à des outils de petites dimensions, comme l’endoscope (caméras et instruments chirurgicaux introduits par une incision de quelques centi­mètres seulement).

Après la chirurgie, un traitement complémentaire dit « adjuvant » peut aussi être proposé : cette fois-ci, l’objectif est d’optimiser les chances de succès de l’opération en détruisant les quelques cellules cancéreuses qui auraient pu échapper à l’exérèse. Le traitement adjuvant fait intervenir la chimiothérapie ou la radiothérapie.

La chirurgie des métastases (tumeurs secondaires) et des récidives
Lorsque les métastases sont peu nombreuses et/ou que le geste chirurgical est relativement simple, l’intervention est envisageable. On parle alors de métastasectomie dont le but est curatif.

Par ailleurs, la récidive de la tumeur primitive permet parfois une nouvelle intervention dite de rattrapage : c’est notamment le cas des tumeurs de la sphère ORL, gynécologiques ou du sein, par exemple.

Initialement publié le 11/09/2005 - 02h00 et mis à jour le 18/03/2010 - 01h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Cancer du sein métastasique : symptômes et traitement Publié le 02/11/2016 - 11h59

Le cancer du sein métastatique est très peu connu. Comme son nom l’indique, il se caractérise par la présence de métastases , celles-ci pouvant se manifester lors d’une récidive ou être présentes d’emblée lors du diagnostic du cancer du sein. Que fau...

Le cancer du sein : les grandes questions Mis à jour le 29/11/2001 - 00h00

Le cancer du sein est la première cause de cancer chez la femme . Il se développe le plus souvent à partir des lobules ou des canaux de la glande mammaire. La cause première du cancer n'est pas connue, mais des facteurs de risque ont été identifiés.

Plus d'articles