PUBLICITÉ

Connaître ses besoins : le secret du bonheur ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 11/01/2017 - 10h32
-A +A

La communication non violente, vous connaissez ? Lancé par Marshall Rosenberg, un thérapeute américain, dans les années soixante, ce courant de pensée veut promouvoir des relations bienveillantes entre les personnes. L’une des clés pour y arriver, c’est de connaître ses besoins

 

PUB

Les besoins sont à l’origine de tous nos comportements

Pourquoi est-il important de connaître ses besoins ? Parce que ce sont eux qui déterminent notre comportement, à tout moment. Manger, dormir, se soigner bien sûr ; mais aussi travailler (besoin de gagner sa vie, mais aussi de se sentir utile), s’occuper de sa famille (besoin d’aimer et d’être aimé)… Même si nous n’en avons pas conscience, nos besoins sous-tendent chacun de nos gestes.

Et la clé de la communication non violente, c’est de reconnaître ces besoins chez nous. En effet, c’est comme cela que nous pourrons nous exprimer de manière juste et non-agressive : dire à son mari « j’ai besoin de plus de reconnaissance de mes efforts » sera mieux vécu que « tu ne me remercies jamais d’avoir fait la vaisselle, tu te fiches de tout le boulot que j’abats au quotidien ».

 

Satisfaire ses besoins dans la bienveillance

Ce n’est pas une simple question de formulation. Parler de ses besoins plutôt que faire des reproches, c’est aussi le premier pas pour satisfaire ces besoins. Si l’on reprend l’exemple de ce couple et de la vaisselle, si l’on se contente du reproche on va basculer dans la violence, dans l’accusation, la dispute. Et le mari peut finir par dire « merci », mais si c’est parce qu’il cède à des reproches ou des menaces, ce merci n’aura peut-être pas l’effet attendu. Reconnaître le besoin qui est à l’origine de la frustration ouvre la porte à d’autres solutions : pour reconnaître le travail effectué, on pourrait aussi mieux le partager, par exemple !

 

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 22/12/2015 - 17h58 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 11/01/2017 - 10h32

Lucy Leu, « Manuel de communication non violente », éd. Jouvence

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
La communication non violente : mode d'emploi Publié le 16/10/2014 - 16h10

Il n'est pas rare qu'un dialogue paisible, que ce soit au travail avec un collègue ou en famille avec ses enfants ou son (sa) conjoint(e), se transforme en conflit. Il est alors impossible de se faire entendre et de comprendre l'autre. Pourtant, le d...

Les trois cerveaux sexuels Mis à jour le 12/04/2010 - 00h00

Progresser dans sa vie amoureuse et dans sa vie de couple , ne pas recommencer les mêmes erreurs, c'est fondamental pour être heureux . Dans ce but, le Dr Catherine Solano nous propose dans son dernier livre, Les trois cerveaux sexuels, de mieux comp...

Adultes et enfants, nos besoins sont les mêmes ! Mis à jour le 12/09/2006 - 00h00

Nous avons l'impression qu'un adulte a des besoins d'adulte et un enfant des besoins d'enfant. En fait, nous continuons à avoir les mêmes besoins que les enfants. Car même devenus grands, nous restons, à l'intérieur, des enfants.

Plus d'articles