PUBLICITÉ

Dépistage du cancer du sein : plus chers !

Publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 03/02/2002 - 00h00
-A +A

Alors que notre pays se dote d'une campagne efficace de dépistage dans le cancer du sein, l'Europe, elle, admet de breveter des gènes de susceptibilité de ce même cancer. La conséquence directe pour les patientes est un prix inabordable pour les tests de dépistage faisant appel à ces gènes.

PUB
SOMMAIRE

Certaines femmes sont plus prédisposées que d'autres à développer un cancer du sein en raison de la présence d'un gène au nom compliqué BRCA et concerne aujourd'hui 5% de la totalité des cancers du sein dans notre pays. L'an dernier l'Office européen des Brevets a attribué trois brevets sur le premier gène appelé BRCA1 et une quatrième demande est parvenue dans les mêmes bureaux pour le deuxième gène BRCA2. La firme possédant les trois premiers brevets produit bien entendu les tests de détection et oblige toutes les institutions voulant les utiliser à envoyer les échantillons aux USA.

Hors de prix !

Moralité pour un examen qui coûte aujourd'hui € 9,- à la patiente et € 236,- à l'INAMI, le même examen sera facturé environ € 3000 par la firme. Rien n'est encore heureusement fait mais l'alerte est chaude et les différents ministres de la Santé Publique belge se sont vivement opposés à de telles pratiques. Les centres belges de génétique humaine ont d'ailleurs refusé cet état de fait et ont déposé plainte auprès de l'organisme européen de brevets ainsi que bon nombre d'autres centres en Europe. Rien n'est dit mais il conviendra de rester très vigilant à l'avenir…Site Fédération Belge contre le Cancer

Publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 03/02/2002 - 00h00 Communiqué de presse de la Santé Publique 18/01/2002
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Les gènes au secours de l'homme Mis à jour le 03/12/2002 - 00h00

Lorsqu'on parle de génétique et de génome, le spectre du clonage apparaît immédiatement. C'est oublier un peu vite que cette information permet de poser des diagnostics très précis et de donner des réponses thérapeutiques tout aussi précises.

Le cancer du sein est-il inscrit dans mes gènes? Mis à jour le 13/04/2004 - 00h00

Chaque année, en Belgique, près de 6.600 femmes développent un cancer du sein. Les scientifiques n'ont pas encore été en mesure de déterminer toutes les causes de ce type de cancer avec certitude. Toutefois, pour 5% des patientes, l'origine en serait...

Susceptible ou pas ? Mis à jour le 13/05/2002 - 00h00

Comme promis, nous terminons la série issue du colloque " Tester l'humain " par les tests de susceptibilité. Ceux-ci ont une implication dans notre vie quotidienne et pourraient avoir une importance considérable sur le marché de l'emploi…

Cancer du sein dans la famille du père: un risque accru Mis à jour le 08/11/2010 - 00h00

5 à 10% des cancers du sein sont liés à une mutation génétique particulière, qui peut être transmise aussi bien par la mère que par le père. Les cas de cancers du sein ou des ovaires dans la famille du père doivent donc tout autant inciter à la vigil...

Plus d'articles