PUBLICITÉ

Dépression de l'enfant et de l'adolescent : comment la reconnaître

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 03/06/2013 - 17h18
-A +A

Perte ou prise de poids, troubles du sommeil, fatigue, problèmes de concentration... Et si votre enfant était déprimé ?

L’idée d’un enfant dépressif n’est pas évidente à accepter. En effet, on pense souvent à tort que, pour être dépressif, il faut « avoir des soucis », et que les enfants n’en ont pas !

Pourtant la dépression de l'enfant ou de l'ado est bien réelle et fait des victimes - le taux de suicide chez les adolescents est de 10 pour 100 000 habitants. Il faut savoir la repérer.

PUB

La dépression chez les enfants existe !

Il existe peu de chiffres concernant la dépression chez les enfants, et ceux que l'on peut trouver se contredisent souvent. Selon l'INSERM en France (1), sa prévalence va de 0,5 % pour les enfants à 3 % pour les adolescents. D'autres études indiquent des chiffres plus élevés, entre 2 % et 9 % d'enfants touchés (2). Ce qui est sûr, c'est que le nombre d'enfants traités pour dépression augmente. Et que le problème est aujourd’hui reconnu par tous les organismes de santé publique. Une dépression chez l’enfant peut en effet avoir un impact à long terme, avec un risque plus élevé de dépression à l'âge adulte, mais aussi des troubles du comportement. Jusqu'à 10 ans, les garçons sont beaucoup plus touchés que les filles par la dépression. Après cet âge, les courbes s'inversent.

Les enfants dépriment comme les adultes

Pour l'essentiel, les symptômes de la dépression sont les mêmes chez les enfants et les adultes : humeur sombre, diminution du plaisir ressenti pendant les activités qui étaient favorisées, modification du poids, troubles du sommeil, agitation ou au contraire ralentissement, fatigue, sentiment de dévalorisation, difficultés pour se concentrer, etc.

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 03/06/2013 - 17h18 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 03/06/2013 - 17h18

Rapport du Conseil Supérieur d'Hygiène : dépression, dépressivité et suicide, 6/12/2006 - (1) Le bon usage des antidépresseurs chez l'enfant, Afssaps, janvier 2008 - (2) Tremblay RE, Boivin M, Peters RDeV, eds - Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants. Page consultée le 31/05/2013.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
La douleur est un symptôme de la dépression Publié le 04/06/2013 - 13h08

Tristesse, perte d'intérêt, ralentissement, pensées suicidaires… sont des symptômes bien identifiés de la dépression. Beaucoup moins connues et donc peu prises en charge sont les douleurs corporelles comme des lombalgies ou l'arthrite. Or, ne pas rec...

J'ai reçu la dépression en héritage Mis à jour le 01/02/2005 - 00h00

On savait déjà que le fait d'avoir un père dépressif ou une mère dépressive constituait un facteur de risque de dépression chez les enfants et les adolescents. Une nouvelle étude complémentaire montre que ce risque est encore accru quand un des paren...

Dépression: 10% des Belges Mis à jour le 23/11/2004 - 00h00

"La Dépression en Question" est une action visant à attirer l'attention du grand public sur une maladie importante qui touche plus de 10% de la population belge, soit près de 1,2 million de personnes de tous âges, conditions et milieux sociaux.

Plus d'articles