PUBLICITÉ

Diagnostiquer la migraine en trois questions

Publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 23/09/2003 - 00h00
-A +A

Encore aujourd'hui sous-diagnostiquée, la migraine fait toujours souffrir un très grand nombre de personnes. Moins de la moitié des migraineux serait diagnostiquée, ce qui ramène à un tiers la proportion des sujets traités. Afin de remédier à cette situation désespérante, un test très simple en trois questions vient d'être mis au point.

PUB

Le migraineux typique, soit la majorité, ne consulte pas pour ses maux de tête. Il recourt à l'automédication, sans soulagement spécifique ni durable, avec en plus, le risque de contracter des céphalées d'origine médicamenteuse. Afin de faciliter le diagnostic, tant par le médecin que par le patient lui-même, un questionnaire simpliste en trois questions, intitulé " ID Migraine ", a été mis au point.A l'origine, il comprenait 9 items. Celui-ci a été testé sur 450 patients, lesquels ont ensuite été soumis à une consultation auprès d'un spécialiste, lequel utilisait les critères internationaux de l'" International Headache Society ". La comparaison a permis d'éliminer les questions peu spécifiques, jusqu'à n'en conserver au final que les trois suivantes :

  • Des maux de tête ont-ils limité vos activités pendant une journée ou plus au cours des trois derniers mois ?
  • Avez-vous des nausées ou des douleurs à l'estomac lorsque vous avez des maux de tête ?
Le migraineux typique, soit la majorité, ne consulte pas pour ses maux de tête. Il recourt à l'automédication, sans soulagement spécifique ni durable, avec en plus, le risque de contracter des céphalées d'origine médicamenteuse. Afin de faciliter le diagnostic, tant par le médecin que par le patient lui-même, un questionnaire simpliste en trois questions, intitulé " ID Migraine ", a été mis au point.A l'origine, il comprenait 9 items. Celui-ci a été testé sur 450 patients, lesquels ont ensuite été soumis à une consultation auprès d'un spécialiste, lequel utilisait les critères internationaux de l'" International Headache Society ". La comparaison a permis d'éliminer les questions peu spécifiques, jusqu'à n'en conserver au final que les trois suivantes :
Publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 23/09/2003 - 00h00 Lipton R.B. et coll., Neurology, 61 (3) : 376-382, 2003.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Souffrez-vous de migraine avec aura ? Publié le 24/05/2017 - 11h58

Il existe de très nombreux types de migraine . Moins connue est la migraine avec aura . Dans cette catégorie de crises migraineuses, les maux de tête sont précédés d'une aura , laquelle se caractérise par des troubles sensoriels, essentiellement visu...

Un test en 3 questions pour dépister les migraineux Publié le 31/03/2017 - 10h11

La migraine est une vraie maladie. Invalidante, elle peut être soignée autrement que par l’automédication à outrance qui peut mener à des complications par abus médicamenteux. Or 80 % des migraineux ne se soignent pas, faute d’avoir été diagnostiqués...

Migraine : plus qu’un simple mal de tête... Publié le 31/03/2017 - 10h00

Pendant une crise de migraine , il est impossible, pour la plupart des gens, d’aller travailler ou de se rendre à l’école. D’où l’importance de traiter cette maladie, qui est bien plus qu’un mal de tête : nausées, vomissements et pire sont fréquents....

Pourquoi a-t-on mal à la tête ? Publié le 29/05/2017 - 11h00

Avoir mal à la tête ne signifie pas forcément que l'on souffre de migraine . Il existe de nombreuses autres raisons d'avoir mal à la tête . Explications.

Plus d'articles