PUBLICITÉ

EMDR: une thérapie pour les enfants aussi

Publié par Dr Catherine Solano le 29/07/2008 - 00h00
-A +A

l'EMDR est une psychothérapie qui permet de surmonter un événement traumatisant qui entraîne des séquelles dans la vie de tous les jours. Nous avons rencontré Dorinda Bernardo, qui est psychologue psychothérapeute auprès des enfants depuis plus d'une quinzaine d'années et pratique l'EMDR en France.

PUB

Un cas concret

Depuis 5 mois, Amélie, 9 ans et demi, ne parvient plus à s'endormir dans son lit. À une heure du matin, elle reste éveillée. Elle tente alors d'aller dormir avec ses parents qui l'acceptent de temps en temps, percevant sa souffrance sans la comprendre. Ils amènent Amélie chez un psy qui travaille pendant une année scolaire avec une amélioration (moins d'angoisse), mais pas de vraie résolution de ce problème. Quand l'usage de l'EMDR est décidé, la psychologue trouve un événement rapporté par les parents, et susceptible de contribuer à cette angoisse de séparation.
Amélie a vu, il y a quelques mois, à la sortie de l'école, une voiture de police arriver avec la sirène en pleine action et arrêter deux truands de manière assez brutale. Cela a fait écho chez elle à la vision d'un attentat auquel elle a assisté quand elle avait huit ans. Elle vivait alors à l'étranger avec ses parents dans un pays de l'Est. Elle a entendu la fusillade. Quand elle en parle, cela reste très présent en elle.
La psychologue pratique une séance d'EMDR pour aider Amélie à intégrer différemment ce souvenir ravivé par l'arrestation plus récente. Au début de la séance le souvenir traumatique provoque des maux de ventre, une envie de vomir chez cette enfant…
La semaine suivante, Amélie n'a plus aucun trouble du sommeil, aucune angoisse.

Comment expliqueriez-vous le principe de l'EMDR ?

L'EMDR part du postulat qu'un symptôme est relié à une cause affective. Le psychologue cherche donc la cause affective à l'origine de la souffrance actuelle et travaille dessus.
Les parents qui observent une difficulté chez leur enfant peuvent donc se demander à partir de quant ils ont constaté cette difficulté et quels événements ayant eu lieu à cette période ont pu marquer affectivement leur enfant. Ce sont des indicateurs très précieux pour le thérapeute qui suivra cet enfant.

Publié par Dr Catherine Solano le 29/07/2008 - 00h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Pourquoi porte-t-on plutôt bébé du côté gauche ? Mis à jour le 09/11/2004 - 00h00

Quand une maman prend son enfant dans les bras, huit fois sur dix, c'est du côté gauche. Cette tendance s'observe jusque dans les peintures de la renaissance où les vierges portent leur enfant à gauche. Et il ne s'agit pas d'une habitude culturelle,...

Les premiers trajets à vélo Mis à jour le 25/09/2007 - 00h00

Avant de pouvoir se lancer à vélo sur la route et réaliser ses premiers trajets, un enfant doit passer par un apprentissage très progressif. Les parents jouent un rôle primordial pour l'aider à acquérir une bonne autonomie et lui apprendre à respecte...

L'EMDR soulage la souffrance psychique Mis à jour le 19/06/2007 - 00h00

Tout type de traumatisme, des plus intenses à ceux qui passent presque inapercus, peut être à l'origine de troubles psychologiques conséquents. L'EMDR est une méthode psychothérapique qui utilise les stimulations sensorielles pour soulager ce type de...

Plus d'articles