PUBLICITÉ

Enfant “à haut potentiel”, enfant précoce : une autre manière de fonctionner

Mise à jour par Aude Dion, journaliste santé le 17/08/2012 - 11h32
-A +A

Ne dites plus “enfant précoce”, dites plutôt “enfant à haut potentiel” : un terme qui colle davantage à la complexité du phénomène.

Qui sont-ils ? Un simple test de QI permet-il de les identifier? Est-il opportun de les diagnostiquer ?

Tour d’horizon de la question.

PUB

Enfants à "haut potentiel", enfants précoces : des enfants différents

A 6 ans, Matteo connaît le nom scientifique de tous les dinosaures. Zoé, elle, est une pro de l’informatique. Du haut de ses 8 ans, elle est parvenue à pirater le site web d’un musée où elle était en excursion. Pour y ajouter la photo de son ours en peluche.

Guillaume vient d’entrer en secondaire. Lui qui avait toujours réussi sans problème se trouve maintenant en décrochage scolaire.

Leur point commun : ils ont tous trois été identifiés comme “jeunes à haut potentiel”.

Un enfant à haut potentiel, c’est quoi ?

Surdoués, douance, enfants précoces, haut potentiel,… Des termes variés pour décrire une même réalité: des enfants qui fonctionnent différemment.  Dotés d’une intelligence différente, ils pensent et appréhendent les choses d’une autre manière.

Cette conception des choses rejoint l’idée d’intelligences multiples. Selon cette théorie, il existerait en effet non pas une mais bien huit formes d’intelligence différentes (musicale, spatiale, interpersonnelle,…).

Initialement publié par Aude Dion, journaliste santé le 20/08/2012 - 00h00 et mis à jour par Aude Dion, journaliste santé le 17/08/2012 - 11h32

Mme Cathy Rechowicz, responsable de l’ASBL “Pour vivre autrement”.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
MarcoRama

<"coordonnées supprimées par le modérateur"> se présente faussement comme docteur en psychologie. Elle profite du fait d être entourée de psy dans son centre. Pour induire les patients en erreur. Elle n est pas psychologue. Et pas inscrite à la commission des psychologues de Belgique. Mais le titre de thérapeute n est pas protégé ce qui permet tout et n importe quoi. Elle est thérapeute donc et non pas psychologue clinicienne. La nuance est de taille, si elle est dissimulée volontairement.

sdfqq

Quelles solutions pour les "enfants HP" aujourd'hui adultes ?
Je parle de ceux qui étaient et sont toujours en souffrance... rien de mieux comme perspectives qu'un psy-qq-chose ?... qui la plupart du temps sont dans l'ignorance totale de cette particularité

PUBLICITÉ
A lire aussi
Et si mon enfant était surdoué ? Publié le 11/05/2015 - 10h00

Surdoué comme on le dit encore, ou précoce… En Belgique, le terme officiel est « à hauts potentiels ». Quel que soit le nom qu’on leur donne, à peu près 2% de la population a une intelligence quantitativement et qualitativement (ou fort) différente d...

Enfants précoces : un problème sous-estimé Mis à jour le 17/06/2003 - 00h00

L'enfant précoce n'est pas toujours synonyme de réussite sociale : échec scolaire, dépression révolte... Très souvent, la différence de maturation intellectuelle et affective, ainsi que le regard des autres, l'absence de suivi et d'une éducation adéq...

La pollution nuit à nos performances mentales Mis à jour le 07/06/2010 - 00h00

Comme si les méfaits de la pollution sur notre santé pulmonaire et cardiovasculaire ne suffisait pas à nous convaincre de lutter pour la qualité de l'air, une nouvelle étude montre que trop de pollution nuit aux performances mentales des enfants .

Plus d'articles