PUBLICITÉ

Enfant hyperactif : comment y remédier ?

Publié par Psychonet Production - Collectif d'auteurs : Adaptation : Dr Philippe Burton le 11/02/2003 - 00h00
-A +A

L'hyperactivité est un terme à la mode aux Etats-Unis. En Belgique, on en parle depuis plus récemment et on ne la classe pas encore dans la catégorie des maladies. Cependant, ce besoin d'être toujours actif peut constituer un véritable handicap au quotidien.

PUB

Avant de voir comment s'en débarrasser grâce aux conseils de nos experts, rappelons un instant la définition de l'hyperactivité. Plusieurs termes sont employés pour désigner l'hyperactivité commesyndrome hyperkinétique :

  • enfant hyperactif
  • dysfonction cérébrale minime
  • troubles déficitaires de l'attention avec ou sans hyperactivité.
Les critères diagnostic sont :A) Perturbation du comportement durant au moins 12 mois pendant lesquels au moins 8 des symptômes suivants sont présents. Voir ci-haut selon l'âge de l'enfant. B) Apparition des symptômes avant l'âge de 6 ans C) Ne répond pas aux critères relatifs aux troubles généraux du comportement:
  • Il bouge souvent ou se tortille sur sa chaise
  • Il a de la difficulté à rester assis
  • Il se laisse distraire facilement
  • Il a de la difficulté à attendre son tour en groupe
  • Il répond souvent de manière intempestive aux questions
  • Il a de la difficulté à suivre les consignes
  • Il a de la difficulté à rester attentif à la tâche
  • Il passe souvent d'une activité non terminée à une autre
  • Il a de la difficulté à jouer calmement
  • Il parle de manière excessive
  • Il interrompt souvent les autres ou se mêle de la conversation
  • Il a souvent l'air de ne pas écouter
  • Il égare souvent son matériel de travail
  • Il s'adonne souvent à des activités dangereuses sans envisager les conséquences
Plus de 5 % des enfants sont hyperactifs. Selon les spécialistes, 3 à 10 % des enfants d'âge scolaire répondent aux critères de diagnostic. C'est ainsi que dans une classe de première année de plus de 20 élèves, on compte en moyenne un à deux enfants victimes de cette hyperactivité. L'hyperactivité touche trois fois plus de garçons que de filles. L'hyperactivité se rencontre partout dans le monde et dans toutes les classes sociales.

Un mode de défense contre un état dépressif…

En constituant une fuite face à une réalité qu'on ne peut affronter ou un mécanisme de défense par rapport à une libido qui ne peut s'exprimer socialement, l'hyperactivité revêt les mêmes caractéristiques qu'une conduite addictive, tel que l'alcoolisme ou la toxicomanie. Pour Karine Peltier, psychiatre, il s'agit d'un mécanisme de défense contre un état dépressif, dont la guérison passe par la compréhension du sens profond de ce dernier : " Il faut repérer l'angoisse que cette hyperactivité recèle. Laquelle s'apparente souvent à une angoisse du vide que l'hyperactif tente de combler en s'agitant dans tous les sens, de manière répétitive et obsessionnelle. Soigner un tel symptôme revient à apprendre les moyens de canaliser cette énergie vers des choses plus cadrées et plus constructives. "

Quelle thérapie ?

Il s'avère souvent difficile de canaliser toute cette énergie sans une aide extérieure. Si l'hyperactivité n'est pas trop excessive (et invalidante au quotidien), une analyse approfondie, telle une psychanalyse, permettra de remonter aux origines de ses symptômes. " Sinon, on peut conseiller une psychothérapie comportementale, qui ne soignera pas les causes du malaise mais permettra à l'hyperactif(ve) de réguler, dans le court terme, le rythme de ses activités ", précise le psychiatre Erick Dietrich. Les personnes hyperactives possédant de surcroît un fort potentiel d'énergie physique, pourront pratiquer avec profit des activités physiques et sportives (course à pied, danse…) qui leur permettront d'exercer un meilleur contrôle sur leur aspect moteur…

Publié par Psychonet Production - Collectif d'auteurs : Adaptation : Dr Philippe Burton le 11/02/2003 - 00h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Hyperactivité de l'adulte : un outil de dépistage Mis à jour le 15/07/2003 - 00h00

L'hyperactivité de l'adulte bénéficie désormais d'un questionnaire visant à en faciliter le dépistage. Validé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), il se décline en deux versions, tandis que l'une comporte 18 critères, l'autre, en 6 question...

Des bactéries contre la maladie de Crohn Mis à jour le 22/07/2003 - 00h00

Des patients souffrant de la maladie de Crohn ont recu un traitement par bactéries génétiquement modifiées dans l'espoir que ces dernières secrètent dans leur intestin de l'Interleukine 10, une protéine potentiellement curative.

Plus d'articles