PUBLICITÉ

Fissure anale : une douleur vive à prendre au sérieux !

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 12/10/2015 - 16h51
-A +A

La fissure anale n’est ni rare ni grave. Mais cette blessure de l’anus est très désagréable et doit donc être soignée rapidement…
Même s’il n’est pas évident d’aborder le sujet avec son médecin !

PUB

Quels sont les symptômes d'une fissure anale ?

Le premier symptôme d'une fissure de l'anus, c’est une douleur qui se produit en trois temps :

  • Douleur parfois très forte au moment où l’on va à la selle.
  • La douleur se calme ensuite pendant quelques minutes.
  • Elle reprend ensuite pour durer parfois plusieurs heures.

Il peut aussi arriver qu’une fissure anale saigne – on repère alors une petite quantité de sang sur le papier toilette, ou dans les toilettes.

Comment faire la différence avec les hémorroïdes ? Les symptômes sont relativement proches ; mais la douleur est plus forte dans le cas de la fissure anale. 

Que se passe-t-il ?

La muqueuse de l’anus s’est abîmée et une petite plaie superficielle s’est formée. Elle n’est pas très grande, entre 1 et 2 centimètres généralement, mais elle est douloureuse.

La plupart du temps, la fissure anale se forme à l’arrière de l’anus, ou éventuellement à l’avant (plus souvent pour les femmes).

Les causes de la fissure anale ne sont pas encore parfaitement comprises. Elle est  parfois simplement causée par une blessure, par exemple lors du passage de selles particulièrement dures suite à une constipation. On sait aussi que les personnes qui souffrent de fissures anales ont généralement les muscles de l’anus plus contractés que les autres, même au repos. Ce spasme permanent diminue l’irrigation de la zone par le sang, ce qui empêche la peau de guérir et encourage la formation de fissures.

Fissure anale : comment réagir ?

La première chose à faire quand on constate une douleur à l’anus est de consulter un médecin.
Certes, ce n’est pas facile de parler d’un endroit aussi intime. Mais il est important de se rendre compte qu’il n’y a rien de plus banal : les fissures anales concernent plus de 20 000 personnes en Belgique. Elles constituent la deuxième cause de consultation en proctologie, après les hémorroïdes.

Par ailleurs, des saignements et douleurs à la selle peuvent signaler d’autres, maladies, dont certaines redoutables ; il est donc important de se faire traiter correctement et rapidement.

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 13/10/2014 - 10h30 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 12/10/2015 - 16h51

Société Nationale Française de Gastro-Entérologie.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Sang dans les selles: quelles causes possibles ? Publié le 14/02/2017 - 16h09

La présence de sang dans les selles doit vous amener à consulter. Si la cause est souvent bénigne (hémorroïdes, constipation), il peut aussi s’agir du signe d’une maladie, parfois grave. Et attention, la quantité de sang présent dans les selles n’est...

Hémorroïdes, comment agir ? Publié le 10/02/2017 - 15h20

Les hémorroïdes correspondent à des varices localisées à proximité de l'anus. Lorsqu'elles sont gonflées et irritées, elles peuvent être à l'origine de crises douloureuses. Que faire en pratique lorsqu'une telle crise d'hémorroïdes survient ?

Plus d'articles