PUBLICITÉ

Incontinence : osez en parler

Publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 18/03/2002 - 00h00
-A +A

L'incontinence représente un problème réel dans nos sociétés mais relativement tabou et contre lequel il semble ne rien n'y avoir à faire. Effectivement, les fuites urinaires concernent environ 1 femme sur 6 et 1 homme sur 20 au-delà de 30 ans. La fréquence augmente bien entendu avec l'âge.

PUB

Pour tenter de mieux comprendre l'incontinence urinaire mais surtout afin de donner une série de recommandation U-Control vient de publier un petit guide très bien élaboré qui explique tout de A à Z. Nous y reviendrons dans les prochaines. " Chez les femmes, une faiblesse du plancher pelvien est souvent à l'origine du problème. Toutes les circonstances qui mettent le plancher pelvien à l'épreuve augmentent donc le risque de pertes d'urine : les accouchements, des opérations de la matrice, d'autres opérations au niveau du bas-ventre ou des modifications hormonales au cours de la ménopause.

D'autres causes sont possibles : des infections de la vessie, un rétrécissement des voies urinaires, une descente de la vessie. Une telle descente est parfois due à de mauvaises habitudes de miction : le fait de retarder le moment où vous urinez et ensuite de 'pousser' trop fort lorsque vous urinez n'est pas bon pour la vessie. " (1)On distingue classiquement trois types d'incontinence :

    • L'incontinence d'effort : elle survient lorsque vous toussez, vous éternuez, vous riez ou durant un effort physique impliquant la contraction des muscles abdominaux. Ce type de perte d'urine est occasionné principalement par une faiblesse du plancher pelvien et se produit chez les femmes qui ont accouché ou après une ablation de l'utérus.
    • L'incontinence d'urgence : celle-ci est caractérisée par une envie subite et irrépressible d'uriner. Cela vient du fait que le muscle de la vessie se contracte de manière incontrôlée. Les causes sont multiples : infection urinaire, rétrécissement des voies urinaires. Mais parfois, les causes restent obscures. Elle est fréquente pendant ou après la ménopause.
    • L'incontinence mixte : Les deux types précédents se mélangent alors.
    La semaine prochaine, nous verrons ce qu'il y a lieu de faire pour tenter de réduire ces petits problèmes qui peuvent nous empoisonner la vie.
Publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 18/03/2002 - 00h00 http://www.sosincontinence.org
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
L'incontinence urinaire du chien Mis à jour le 12/01/2005 - 00h00

Les pertes urinaires involontaires des chiens menacent leur santé et l'hygiène de la maison. La compréhension de l'origine de ces troubles permet un traitement adéquat.

Les médicaments contre l'incontinence urinaire Publié le 11/04/2011 - 14h52

Seules l'incontinence urinaire par impériosité (fuite involontaire d'urine accompagnée ou précédée d'un besoin urgent et irrépressible d'uriner) et mixte ( incontinence urinaire par impériosité et incontinence urinaire d'effort ) bénéficient de médic...

Incontinence urinaire: conseils pour mieux vivre Mis à jour le 07/09/2009 - 00h00

En attendant de trouver une solution adaptée ou une aide vraiment performante, vous pouvez mettre en pratique certains conseils pour améliorer votre qualité de vie, atténuer les désagréments de l' incontinence urinaire et empêcher l'aggravation.

Plus d'articles