PUBLICITÉ

Leucémies de l'adulte : la greffe

Mise à jour le 03/12/2010 - 15h15
-A +A

L'allogreffe de moelle osseuse, ou de cellules souches périphériques (dans certaines indications), est fréquemment nécessaire en cours de traitements des différentes leucémies. C'est actuellement une technique de premier plan.

PUB

Leucémie : la greffe allogénique (allogreffe)

On parle d’allogreffe ou de greffe allogénique lorsque le patient (ou receveur) est greffé avec les cellules provenant d’un sujet sain (appelé donneur) présentant des cellules compatibles avec le malade.

Elle permet de remplacer la moelle osseuse du patient par une moelle ne présentant pas de cellules anormales et de le doter d’un nouveau système immunitaire. En effet, le principe de ce traitement est de permettre d’assurer le contrôle de la maladie par un système immunitaire qui n’a jamais été en contact avec la maladie (et donc n’y est pas « tolérant ») et qui n’a pas été affaibli par la chimiothérapie. Les cellules hématopoïétiques sont prélevées chez un donneur pour être réinjectées à un receveur.

Le donneur et le receveur doivent être compatibles pour la transplantation, c’est-à-dire qu’ils doivent présenter une compatibilité dans le cadre du système de groupage HLA (équivalent mais plus complexe que le système de groupe ABO pour les transfusions). Le système HLA correspond en réalité à des protéines présentes à la surface des cellules de l’organisme. Elles permettent à l’immunité de reconnaître le soi du non-soi.

Plus les groupages HLA du donneur et du receveur sont similaires, moins l’immunité du receveur risque de réagir contre le greffon, et plus le risque de rejet et de réaction du greffon contre l’hôte diminue. Une simple prise de sang permet de déterminer le groupage HLA.

Les seuls cas de totale identité sont les vrais jumeaux, mais une compatibilité suffisante sur les principaux antigènes de compatibilité peut être obtenue en recherchant les donneurs parmi les membres de la famille. Ces antigènes étant transmis par les parents lors de la conception, les seules personnes qui peuvent avoir hérité du même patrimoine génétique ne peuvent être que les frères et sœurs (mais jamais les parents ou les enfants du patient).

Du fait des lois de transmission des chromosomes, chacun des frères et des sœurs a une chance sur quatre d’être compatible avec le patient. S’il n’existe pas de donneur compatible intrafamilial, une compatibilité suffisante peut être trouvée en dehors de la famille, en faisant appel au fichier de donneurs volontaires ou des banques de sang de cordon même si cette compatibilité n’est pas totale.

Enfin, dans des situations actuellement en cours d’études, la sélection d’un donneur dans la famille présentant une compatibilité partielle peut parfois être envisageable (greffe partiellement compatible).

Leucémie : la greffe autologue (autogreffe)

Lorsque les cellules utilisées proviennent du patient lui-même, on parle d’autogreffe.

Une fois prélevées, les cellules hématopoïétiques du patient sont congelées et réinjectées après administration d’une forte dose de chimiothérapie.

Dans ce cas, la chimiothérapie soigne la leucémie, et l’autogreffe permet de reconstituer ensuite la moelle osseuse. Le donneur et le receveur étant alors une même et unique personne, il n’existe pas de conflit immunologique et donc pas de risque de rejet, ni de réaction du greffon contre l’hôte.

Initialement publié le 10/09/2005 - 02h00 et mis à jour le 03/12/2010 - 15h15
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Le don de sang de cordon, encore méconnu Mis à jour le 02/01/2008 - 00h00

En cas de maladie grave de la moelle osseuse, une greffe de cellules souches sanguines s'impose. Si, comme dans la majorité des cas, un donneur compatible est introuvable, la greffe de cellules de cordon offre une solution. Explications.

Don de sang de cordon : à quoi ça sert ? Publié le 22/11/2013 - 16h23

Bébé est bientôt là ? Votre gynécologue vous a peut-être déjà proposé de faire don du sang de cordon de votre bambin après la naissance. À quoi cela sert-il ? Le don de sang de cordon est-il dangereux ou douloureux ? Pouvez-vous refuser ? Quelques él...

Plus d'articles