PUBLICITÉ

Une limonade sinon rien !

Publié par C. De Kock, journaliste santé le 04/11/2003 - 00h00
-A +A

En 2001, le Belge moyen a ingurgité 771 tasses de café, 553 verres d'eau, 488 verres de boissons rafraîchissantes, 360 verres de bière, … L'Institut national de Statistique s'est penché sur l'évolution de notre consommation de boissons et a analysé nos préférences en la matière.

PUB

En 2001, le Belge a bu en moyenne quelque 135 l de café, 127,1 l d'eau minérale, 112,3 l de boissons rafraîchissantes, 97,1 l de bière, 61,3 l de lait, 30,6 l de jus de fruits et de légumes, 21,5 l de vin, 11,2 l de thé, 3,4 l d'eau-de-vie et 2,9 l de lait chocolaté. Comparé à 2000, la consommation d'eau minérale, de café, de thé, de vin et de jus de fruits a augmenté, tandis que celle de bière, de boissons rafraîchissantes, de lait et de lait chocolaté a baissé. Sur le long terme, il apparaît que c'est surtout la consommation de jus de fruits qui est en forte progression, allant jusqu'à tripler (plus 206 %) en l'espace de dix ans. De même, le lait chocolaté (plus 40 %), l'eau minérale (plus 33,2 %), les boissons rafraîchissantes (plus 26,5 %) et le vin (plus 16,8 %) sont bus en quantités plus importantes aujourd'hui qu'il y a dix ans. La consommation de bière a chuté d'environ un cinquième. Le thé (moins 13,8 %) et le café (moins 9,7 %) enregistrent également un recul.

Évolution de la consommation de boisson

Il y a eu de 2000 à 2001 une augmentation assez marquée de la consommation d'eau minérale en bouteille. Si en 2000 nous en avons bu 121 l, un an seulement après ce chiffre était déjà de 127,1 l. La hausse est plus nette pour l'eau gazeuse que pour l'eau plate. Les Wallons et les Bruxellois sont de plus grands buveurs d'eau minérale que les Flamands, mais en Flandre il se boit plus d'eau gazeuse qu'à Bruxelles et qu'en Wallonie.

La consommation de café a augmenté de 5 l, passant de 130 à 135 l. Les dépenses en valeur ont cependant reculé légèrement, ce qui est imputable à la poursuite de la baisse du prix du café en 2001. La consommation de café par habitant est la plus importante dans les pays scandinaves (Finlande, Danemark, Norvège et Suède). De même, les Néerlandais, les Autrichiens et les Allemands boivent plus de café que nous.

La consommation de thé est passée de 10,8 à 11,2 l. Toutefois, la Belgique n'arrive même pas à la cheville des Britanniques et des Néerlandais, qui, avec une consommation annuelle de 205 et de 97 litres respectivement, confirment leur réputation de gros buveurs de thé.

Indéniablement, le vin est engagé dans une progression soutenue dans notre pays. En 2001, la consommation de vin a poursuivi sa hausse, passant de 21 à 21,5 l. Cette augmentation est due principalement à une consommation plus importante en restaurant et dans les débits de boissons. En revanche, les dépenses des ménages consacrées à la dive bouteille en vue de la consommation à domicile sont, hormis à Bruxelles, en diminution.

Légère hausse également en ce qui concerne les jus de fruits et les jus de légumes vendus dans le commerce. En 2000, nous en avons bu 30 l, en 2001 30,6 l. La hausse est en Flandre le double de ce qu'elle est en Wallonie et à Bruxelles. Néanmoins, les Flamands continuent de consommer moins de jus de fruits que les Wallons et surtout que les Bruxellois.

Si la bière belge est appréciée dans le monde entier, les Belges eux-mêmes en boivent moins d'année en année: 98,2 l en 2000, 97,1 l en 2001, et seulement 95,8 l en 2002. Nous préférons apparemment la qualité à la quantité, car les bières trappistes, les bières blondes fortes et les bières d'abbaye sont épargnées par la régression. De ces dernières en particulier, il s'en consomme de plus en plus. Malgré tout, la part de la pils dans le total de la consommation intérieure de bière représente encore 71 %. Les Flamands consacrent plus d'argent à la consommation à domicile de bières corsées et spéciales qu'à la consommation de pils, tandis que le contraire est vrai à Bruxelles et en Wallonie. A noter, le recul régulier et constant des bières blanches. Idem pour les bières de type anglais, tandis que les bières sans alcool ou à faible teneur en alcool mènent dans notre pays une existence tout à fait marginale, avec une consommation n'atteignant même pas 1 l par personne et par an.

Les boissons rafraîchissantes (limonades, sodas, colas) ont accusé un léger recul en 2001, passant de 113,2 à 112,3 l. Malgré cette petite baisse, les Belges sont plus friands de ce type de boisons que les autres pays européens.

Quant au lait, nous en avons également bu moins en 2001 qu'en 2000: 61,3 contre 64,2 l. Comme le lait a par ailleurs de multiples usages en cuisine, il n'est pas possible de comparer sans plus la consommation de ce produit avec celle des autres boissons. Une différence apparaît entre les Bruxellois, qui choisissent avant tout du lait entier, et les Wallons et Flamands, qui ont une préférence pour le lait écrémé et demi-écrémé.

Le lait chocolaté se boit le plus en Flandre, mais une baisse de consommation est observée dans les trois régions. Le Belge en a bu en moyenne 2,9 l en 2001, contre 3,2 l'année précédente.

Une comparaison avec les pays voisins et avec l'Italie et l'Espagne fait apparaître que les Francais et les Espagnols boivent plus d'eau-de-vie, les Allemands plus de bière, les Britanniques et les Francais plus de jus de fruits, les Allemands et les Néerlandais plus de café et les Britanniques plus de thé que nous. Les Espagnols sont les plus gros consommateurs de lait, tandis que les Francais et les Italiens sont les amateurs de vin par excellence. Nous les Belges, nous sommes friands de limonades, sodas et colas.

Publié par C. De Kock, journaliste santé le 04/11/2003 - 00h00 Info Flash n°44, " Que boivent les Belges ? ", http://statbel.fgov.be/press/fl044_fr.asp
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Boissons : les déboires du boire ! Mis à jour le 14/11/2006 - 00h00

L'apport calorique provenant des boissons représente plus de 20% des apports énergétiques totaux d'un Américain de plus de 2 ans ! On en n'est pas encore là chez nous, mais il est clair que l'eau ou le lait ont de moins en moins la cote au profit des...

La bière peut-elle être bonne pour votre santé ? Publié le 11/06/2014 - 16h21

La bière est une boisson assez peu alcoolisée : de 2,3 à 7 % Vol, moins que le vin. Ce qui ne l’empêche pas d’avoir des effets dévastateurs sur la santé quand on en boit beaucoup. Mais si vous la consommez avec modération, elle peut être bénéfique.

Plus d'articles