PUBLICITÉ

Maisons de soins psychiatriques : moins chères

Publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 17/12/2002 - 00h00
-A +A

Plusieurs mesures viennent modifier les frais et les revenus des personnes en Maisons de Soins Psychiatriques : une mesure qui devrait permettre aux patients y séjournant de vivre un peu mieux.

PUB

Les frais hospitaliers et de séjour en maisons de soins psychiatriques restent élevés pour beaucoup de patients. A partir du 1er janvier 2003, le séjour en maison de soins psychiatriques (MSP) sera moins cher pour les patients qui font partie d'un ménage. Dès cette date, il est en effet prévu pour ces personnes une intervention majorée. Actuellement, en Belgique, le prix d'un séjour en MSP s'élève à 84,9 euros par jour. L'intervention de l'assurance-maladie est de 55,8 euros ou 60,92 si la personne est handicapée mentale. De plus, l'Etat intervient encore dans le montant restant à charge du patient. Cependant même si le patient bénéficie de l'intervention la plus élevée, le montant restant à sa charge reste quand même de 19,18 euros par jour.

Moins de frais

Pour les personnes qui font partie d'un ménage, cette situation va changer. L'intervention de l'Etat, qui s'élève actuellement au maximum à 9,92 euros par jour, est relevée à 12,39 euros par jour. " Parallèlement à cette mesure, deux autres catégories sont également créées : les isolés ayant droit à une intervention majorée (intervention de 7,44 euros) et les isolés n'y ayant pas droit (intervention de 3,72 euros). Les personnes faisant partie de ces catégories qui étaient dans une meilleure position avec la réglementation existante continueront à être indemnisées selon les anciennes règles ", précise le communiqué de presse.

Plus de revenus !

Cette décision approuvée par le Conseil des ministres le 6 décembre dernier vient logiquement compléter la législation concernant les hôpitaux psychiatriques modifiée en juillet 2002 et qui allégeait, elle aussi, la charge financière imputée au patient.Le deuxième volet de la mesure concerne les revenus des patients séjournant en MSP. Ceux-ci doivent toujours pouvoir disposer d'un revenu, qui soit au moins aussi élevé que le revenu d'intégration. Si leur revenu, après déduction des frais de séjour et de 150 euros d'argent de poche par mois, descend en dessous du revenu d'intégration, le CPAS, dont dépend la MSP, doit ajouter la différence. Le CPAS peut réclamer partiellement les frais qui accompagnent ces dépenses à l'Etat : 15% en 2003, 30% en 2004 et 60% à partir de 2005.

Publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 17/12/2002 - 00h00 Communiqué de presse de Frank Vandenbroucke et Jef Tavernier du 9 décembre 2002
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Combien coûte un cancer? Publié le 11/10/2011 - 16h15

Si, grâce à la sécurité sociale, nous ne payons qu'une minuscule part de nos soins de santé, le coût reste problématique pour une partie de la population. Surtout dans le cas du cancer , maladie lourde dont le traitement est souvent long.

En faveur des handicapés Mis à jour le 01/04/2002 - 00h00

Le ministre Vandenbroucke tient à mieux intégrer les personnes handicapées et les malades chroniques dans le circuit du travail. Ceci devrait avoir des conséquences extrêmement positive pour ce type de travailleurs mais aussi pour ceux qui sont en in...

Combien coûte une thérapie ? Mis à jour le 20/05/2003 - 00h00

Le prix d'une psychothérapie varie en fonction des qualifications du psychothérapeute, de son éventuelle renommée, ainsi que du type de psychothérapie. Une thérapie brève de type comportementaliste revient donc forcément moins cher que 5 ans de séanc...

Plus d'articles