PUBLICITÉ

Les médicaments contre l'incontinence urinaire

Mise à jour par urologue à Tenon le 11/04/2011 - 14h52
-A +A

Seules l'incontinence urinaire par impériosité (fuite involontaire d'urine accompagnée ou précédée d'un besoin urgent et irrépressible d'uriner) et mixte (incontinence urinaire par impériosité et incontinence urinaire d'effort) bénéficient de médicaments efficaces. Il n'existe à ce jour aucun médicament pour traiter l'incontinence urinaire d'effort (survenant à l'occasion d'un effort physique, d'une toux ou d'un éternuement).

PUB

Le fonctionnement de la vessie

Il est nécessaire de connaître le fonctionnement de la vessie afin de comprendre le mode d'action des médicaments contre l'incontinence urinaire. La contraction de la vessie est sous la dépendance de récepteurs, contenus dans le muscle de la paroi vésicale. La contraction du muscle vésical (et donc la miction) se produit lorsqu'une molécule dénommée acétylcholine, libérée par des neurones, se fixe au niveau de ces récepteurs. Chez une personne ne souffrant pas d'incontinence urinaire, la molécule acétylcholine, est libérée de façon consciente lorsque l'envie d'uriner se fait ressentir, ce qui entraîne une contraction normale de la vessie et la miction. En revanche, chez une personne souffrant d'incontinence urinaire par impériosité, la molécule acétylcholine est libérée par le cerveau sans contrôle conscient et volontaire de la personne ce qui entraîne des fuites urinaires non contrôlées.

Les anticholinergiques contre l'incontinence urinaire

Les anticholinergiques sont la classe médicamenteuse la plus utilisée dans le traitement de l'incontinence urinaire. Le rôle des anticholinergiques est de bloquer les récepteurs de la vessie et donc de diminuer la possibilité de la vessie de se contracter. Les anticholinergiques se fixent au niveau des récepteurs de la vessie et empêchent ainsi la molécule acétylcholine de provoquer des contractions fréquentes de la vessie. La vessie se contractant moins, la fréquence et le volume des fuites urinaires diminueront mécaniquement. Les effets secondaires les plus courants sont la constipation, la sécheresse de la bouche, les troubles de l'accommodation oculaire, les troubles gastro-intestinaux. Certaines molécules peuvent également être responsables de troubles de la conscience. Il est à noter que la fréquence de survenue des effets secondaires n'est pas la même pour tous les anticholinergiques, en particulier en ce qui concerne la sécheresse buccale et les troubles de la conscience. Demandez conseil à votre médecin.

Les myorelaxants

Ce type de médicament agit directement sur le muscle de la vessie grâce à son effet antispasmodique en favorisant sa relaxation. Néanmoins, les myorelaxants sont moins efficaces que les anticholinergiques et donc moins prescrits.

Les psychotropes

Ces médicaments utilisés principalement en psychiatrie peuvent avoir une indication dans le traitement de l'incontinence urinaire.

Initialement publié par urologue à Tenon le 11/04/2011 - 14h52 et mis à jour par urologue à Tenon le 11/04/2011 - 14h52
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Incontinence : osez en parler Mis à jour le 18/03/2002 - 00h00

L'incontinence représente un problème réel dans nos sociétés mais relativement tabou et contre lequel il semble ne rien n'y avoir à faire. Effectivement, les fuites urinaires concernent environ 1 femme sur 6 et 1 homme sur 20 au-delà de 30 ans. La fr...

Incontinence urinaire: que faut-il boire? Publié le 10/09/2012 - 17h01

Les boissons que nous consommons vont avoir, logiquement un effet sur notre système urinaire . Il est donc important, pour ceux et celles qui souffrent d'incontinence urinaire , de faire attention aux boissons consommées pendant la journée.

Plus d'articles