PUBLICITÉ

Ménopause et THS

Publié par Dr Renaud Guichard, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 14/10/2003 - 00h00
-A +A

" The lancet ", une des plus prestigieuses revues médicales vient de publier les résultats d'une enquête portant sur un million de femmes. Ceux-ci montrent une augmentation du risque de cancer du sein en cas de traitement hormonal substitutif de la ménopause, surtout si celui-ci associe Å"strogène et progestérone et s'il est prolongé. Ces données sont toutefois à prendre avec circonspection car les femmes sous traitement substitutif sont mieux surveillées et les cancers sont donc dépistés plus tôt. De plus, il semblerait que les oestrogènes protègent du cancer du côlon. Qu'en penser aujourd'hui ?

PUB

En pratique

Une bonne hygiène de vie et une alimentation saine sont nécessaires pour contrer les effets de la ménopause :

  • manger moins gras, plus de fruits et légumes et, ne pas fumer, pour diminuer les risques de maladies cardiovasculaires et de cancer.
  • boire peu d'alcool, ne pas fumer, avoir une activité physique régulière et manger suffisamment de calcium (lait, produits laitiers) afin de lutter contre la déminéralisation osseuse.
et une alimentation saine sont nécessaires pour contrer les effets de la ménopause :

Quelles sont les causes ?

La ménopause n'est pas une maladie. Elle correspond à l'arrêt du fonctionnement des ovaires, soit naturellement, soit artificiellement quand ceux-ci sont enlevés lors d'une intervention chirurgicale. Il n'y a alors plus d'ovulation car les ovaires ont épuisé leur réserve d'ovules, ni de production d'hormones féminines, principalement l'Œstrogène et la progestérone. Toutefois, ce changement peut s'étaler sur plusieurs années et se faire de facon irrégulière, jusqu'à l'arrêt complet des règles. C'est ce qu'on appelle la pré-ménopause, puis la ménopause. On peut dire que la ménopause est installée à partir d'une période de douze mois sans règles. L'arrêt de la sécrétion hormonale a des conséquences diverses sur l'organisme. En effet, l'Œstrogène intervient habituellement, entre autres, dans la régulation de la température corporelle, la densification osseuse, la trophicité des muqueuses génitales et de la peau, la protection contre les maladies cardiovasculaires, etc.

Publié par Dr Renaud Guichard, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 14/10/2003 - 00h00 La ménopause. Lucien Chaby. Flammarion. Collection Dominos.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Ranélate de strontium : un puissant anti-ostéoporose Mis à jour le 15/05/2007 - 00h00

Le ranélate de strontium est un médicament récent dont les effets préventifs vis-à-vis de l' ostéoporose sont très puissants. Il diminue de 45% le risque de première fracture vertébrale et de 32% le risque de fracture périphérique (poignet, fémur). I...

Ostéoporose : j'ai rétréci ! Mis à jour le 14/03/2006 - 00h00

Au fil du vieillissement, les femmes (surtout) sont confrontées au risque d'ostéoporose. La fragilité osseuse qui s'installe est source de fracture et de tassement vertébral aux conséquences parfois dramatiques. La mesure de la densité osseuse ou ost...

Plus d'articles