PUBLICITÉ

Migraineux, hydratez-vous !

Publié par Isabelle Eustache, adapté par Marion Garteiser, journaliste santé le 13/09/2005 - 00h00
-A +A

Le stress, les règles, le manque de sommeil ou encore le fait de sauter un repas sont des facteurs connus pour déclencher des crises de migraine. A cette liste, des chercheurs suggèrent d'ajouter un élément ignoré jusqu'à aujourd'hui : la déshydratation.

PUB

La migraine est un syndrome handicapant très fréquent, touchant entre 10 et 20% de la population. Pourtant, elle n'a toujours pas livré la totalité de ses mystères. Mais si les mécanismes exacts n'ont pas encore été découverts, la facon de la combattre et les facteurs déclenchants sont de mieux en mieux connus. Justement, dans ce dernier domaine, les résultats d'une étude suggèrent d'ajouter la déshydratation à la liste des facteurs susceptibles de provoquer une crise migraineuse.

Un facteur déclenchant

La dialyse ou l'ingestion d'alcool sont bien connues pour déclencher une céphalée, car ces éléments sont inducteurs d'une déshydratation. En est-il de même d'une simple privation de boisson ?Afin de vérifier cette hypothèse, des chercheurs ont recruté une centaine de migraineux, lesquels ont rempli un questionnaire permettant d'identifier les facteurs déclenchant de leurs crises. Les principaux éléments cités spontanément étaient le stress (80% des patients), le manque de sommeil (76%), la prise d'alcool (58%), l'hypoglycémie consécutive au saut d'un repas ou à un repas pris trop tardivement (49%), les règles (40%) et l'excès de sommeil (36%). Toutefois, à la question de savoir s'il leur était arrivé de développer une crise migraineuse alors qu'ils n'avaient pas assez bu, 36% des patients ont répondu par l'affirmative.

Les auteurs suggèrent ainsi de considérer cet élément comme un facteur potentiel. Les médecins pourraient donc ajouter cette question lors des consultations, car les patients sont capables de l'identifier clairement, à condition de leur suggérer. Aux migraineux avertis de l'identifier également et de veiller à maintenir une hydratation suffisante et régulière (non alcoolisée).

Concernant le mécanisme, il est fort probable que la déshydratation induise des altérations de l'équilibre ionique au niveau des cellules cérébrales.

Pour l'heure, des recherches supplémentaires sont nécessaires afin de confirmer cet élément comme facteur de crise migraineuse.

Publié par Isabelle Eustache, adapté par Marion Garteiser, journaliste santé le 13/09/2005 - 00h00 Blau J.N., Headache, 45 (6) : 757-9, 2005.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Migraine : les facteurs favorisant les crises Publié le 31/03/2017 - 10h05

La migraine est une maladie qui évolue par crises plus ou moins prévisibles. Un traitement de crise et/ou de fond est indispensable dans de nombreux cas, mais il existe également des facteurs favorisant les crises que le migraineux doit apprendre à g...

Migraine : quelles solutions en cas de crise ? Publié le 14/03/2017 - 16h29

La migraine désigne des maux de tête bien particuliers, qui se manifestent par crises. Quelles sont les solutions pour se débarrasser des crises migraineuses ? Petite revue des solutions issues de la médecine conventionnelle et complémentaire.

Migraine : plus qu’un simple mal de tête... Publié le 31/03/2017 - 10h00

Pendant une crise de migraine , il est impossible, pour la plupart des gens, d’aller travailler ou de se rendre à l’école. D’où l’importance de traiter cette maladie, qui est bien plus qu’un mal de tête : nausées, vomissements et pire sont fréquents....

Migraine et sport : une relation trompeuse Mis à jour le 19/08/2003 - 00h00

Les vacances donnent l'occasion de se bouger davantage et de s'adonner à ses activités sportives préférées. Tout migraineux sait que l'effort aggrave la douleur. Mais est-ce une raison pour éviter les activités ? Bien au contraire…

Plus d'articles