PUBLICITÉ

Le myélome multiple ou maladie de Kahler

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 01/04/2008 - 00h00
-A +A

Le myélome multiple ou maladie de Kahler est une tumeur osseuse maligne. Il a pour origine les cellules de la moelle osseuse, lesquelles produisent les cellules sanguines.

PUB

Le myélome multiple, un cancer des os

Cette maladie fait partie des cancers des os. Elle est due à une prolifération maligne des plasmocytes (ou cellules plasmatiques). Les plasmocytes sont des cellules sanguines spécialisées dans la fabrication des anticorps. Produites en excès et de forme anormale, elles envahissent la moelle osseuse et tendent à prendre la place des cellules sanguines saines. Parallèlement, les plasmocytes sécrètent des substances qui progressivement sont à l'origine d'une destruction du tissu osseux. Quant aux anticorps (protéines M), étant produits par des cellules anormales, ils sont inefficaces, ce qui multiplie les risques d'infection. De plus, plus difficiles à éliminer, ils fatiguent davantage les reins.

Le myélome multiple est un cancer rare qui se développe généralement chez des personnes âgées de plus de 60 ans. Ses causes restent inconnues à ce jour.

Comment réalise-t-on le diagnostic?

Le diagnostic de myélome multiple nécessite trois examens: la recherche dans le sang de l'excès d'un type particulier d'anticorps, traduisant la prolifération des plasmocytes, une ponction de la moelle osseuse permettant de visualiser les plasmocytes et une radiographie des osgraphiepour visualiser les zones de destructions osseuses, typiquement de formes rondes.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 01/04/2008 - 00h00 Centre Duke de médecine intégrée, encyclopédie pratique de la nouvelle médecine occidentale et alternative, Edition Robert Laffont.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Le don de sang de cordon, encore méconnu Mis à jour le 02/01/2008 - 00h00

En cas de maladie grave de la moelle osseuse, une greffe de cellules souches sanguines s'impose. Si, comme dans la majorité des cas, un donneur compatible est introuvable, la greffe de cellules de cordon offre une solution. Explications.

Des cellules à tout faire Mis à jour le 09/07/2002 - 00h00

Les propriétés tant recherchées des cellules embryonnaires viennent d'être découvertes dans des cellules adultes. Extraites de la moelle osseuse, elles sont capables de se multiplier puis de se transformer en toutes sortes de tissus de l'organisme.

Plus d'articles