PUBLICITÉ

Des oméga-3, oui, mais pas n'importe quoi!

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 09/11/2009 - 00h00
-A +A

Les oméga-3 sont tous bons pour la santé. Mais certains, les oméga-3 dits à longue chaîne (EPA et HPA) ont plus de bénéfices santé. Savoir reconnaître les différents oméga-3 vous permettra de mieux profiter de leurs bienfaits.

PUB

Les oméga-3 ne sont pas un groupe homogène


Nous avons l'habitude de considérer les oméga-3 comme un seul ensemble, dont les bienfaits santé sont nombreux (même si ils ne sont pas non plus la panacée que certains voudraient nous vendre): santé cardiovasculaire, développement du cerveau du nouveau-né, stress, bénéficieraient entre autres d'un apport suffisant en oméga-3. Mais la réalité est un petit peu plus compliquée que cela. En effet, le groupe des oméga-3 regroupe trois acides: l'acide alpha-linolénique, et deux autres acides dits à longue chaîne parce qu'ils comportent plus d'atomes de carbone. Ceux-ci sont désignés par les abréviations EPA et DHA, et ce sont eux qui recèlent les bienfaits santé tant vantés. Notre organisme est capable de fabriquer EPA et DHA à partir de l'acide linolénique, mais ils n'auront alors pas le même intérêt. Il vaut donc mieux, lorsque l'on consomme des oméga-3, être certain de consommer les bons...

Où trouve-t-on les oméga-3 à longue chaîne?


Le problème, c'est que les oméga-3 à longue chaîne se trouvent surtout dans les poissons gras, et dans certaines algues. Ces sources sont onéreuses. En revanche, l'huile de lin et d'autres sources végétales d'oméga-3 qui coûtent beaucoup moins cher n'apportent que de l'acide alpha-linolénique. Un groupe d'experts européens en nutrition est donc en ce moment en train de faire campagne pour que les mentions "source d'oméga-3" ou "riche en oméga-3" ne puissent être apposées aux produits qui comportent uniquement de l'acide alpha-linolénique, parce que celles-ci ne peuvent donner les bénéfices que, dans la population, on attribue aux oméga-3. Il serait trop facile, disent-ils, de mettre une étiquette oméga-3 sur des produits qui coûtent peu à produire, mais qui sont peu utiles! Il faudrait également, selon ces mêmes nutritionnistes, éviter de signaler comme bénéfiques pour la santé des produits qui contiennent aussi des acides gras oméga-6: ceux-ci sont en effet déjà trop présents dans notre alimentation de tous les jours; en consommer, même dans un produit qui contient des oméga-3, sera contreproductif.

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 09/11/2009 - 00h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Oméga-3 : où les trouver ? Mis à jour le 20/12/2005 - 00h00

C'est une certitude : nous ne mangeons pas assez d'oméga-3. Mais quand il faut traduire les recommandations nutritionnelles dans l'assiette, c'est une autre histoire ! Quelques conseils pratiques pour manger mieux gras …

Dépression: antidépresseurs ou oméga-3? Mis à jour le 05/07/2010 - 00h00

La dépression est une maladie très fréquente qui doit être soignée sans délai. Le traitement le plus classique et le plus efficace repose sur la prise d'antidépresseurs . Désormais, une supplémentation en oméga-3 pourrait être envisagée, dans certain...

Les Omega sont-ils miraculeux? Mis à jour le 10/06/2011 - 18h30

"Quelle pêche tu as! Tu prends des Omega ?" C'est ce que l'on entend souvent Les Omega sont devenus des stars, le mot est tombé dans le langage courant: il faut dire qu'il est plus médiatique que acide eicosapentaénoïque, ou autres noms du même acabi...

Plus d'articles