PUBLICITÉ

Ostéoporose : l'efficacité de la vertébroplastie remise en cause

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 07/11/2014 - 13h25
-A +A

Plusieurs études récentes ont remis en cause l'efficacité de la vertébroplastie, une technique chirurgicale non invasive utilisée pour traiter les fractures vertébrales liées à l'ostéoporose.

Cette technique est à réserver à des cas très spécifiques... et ne dispense pas d'un traitement médicamenteux.

PUB

L'ostéoporose, cible de la vertébroplastie

L'ostéoporose, rappelons-le, est une fragilisation de l'os qui touche une grande partie de la population, en priorité les femmes après la ménopause.

Selon la Société française de rhumatologie, après 65 ans, 39% des femmes sont touchées par ce problème. A 80 ans, ce pourcentage grimpe jusqu'à 70%.

Or l'ostéoporose accroît significativement le risque de fractures vertébrales par compression, elles-mêmes responsables d'une diminution de la mobilité…

L'une des seules solutions contre l'ostéoporose, c'est la vertébroplastie.

 

Quels sont les risques de la vertébroplastie?

Technique de chirurgie non invasive, la vertébroplastie consiste à injecter une petite quantité de ciment dans l'os fracturé.

"Il y a eu un certain engouement pour cette technique, tout comme pour la cyphoplastie qui consiste à introduire un petit ballonnet dans la vertèbre pour lui redonner de la hauteur, explique le Pr Jean-Yves Reginster de l'ULg.
Mais peu à peu, on en revient…

En effet, il faut savoir que, même si ces techniques sont efficaces à court terme, elles comportent de nombreux effets secondaires. Elles accroissent notamment le risque de fracture des vertèbres qui se trouvent au-dessus et en dessous de la vertèbre traitée. Certains problèmes de fuite de ciment ont également été constatés". 

Initialement publié par Julie Luong, journaliste santé le 24/08/2009 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 07/11/2014 - 13h25

(1) Kallmes, D.F. and Buchbinder, R. New England Journal of Medicine, août 2009; Weinstein, J.N. New England Journal of Medicine, août 2009.
(2) Miller, F.G. et al., Radiology, juin 2011.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Ostéoporose : attention à votre dos Publié le 09/08/2013 - 12h57

L'ostéoporose est un vrai problème de société. On estime qu'à partir de l'âge de cinquante ans, elle touche quatre femmes sur dix, et tout de même un homme sur huit. Et si en tant que telle elle n'a pas de symptômes, elle augmente le risque de fractu...

Ostéoporose: des conséquences sous-estimées Mis à jour le 15/03/2010 - 00h00

L' ostéoporose accroît le risque de fractures . Malheureusement, ces fractures entraînent souvent des conséquences à long terme sur la qualité de vie et l'autonomie. Diagnostiquer et traiter cette maladie osseuse est donc fondamental pour réduire au...

Ostéoporose : j'ai rétréci ! Mis à jour le 14/03/2006 - 00h00

Au fil du vieillissement, les femmes (surtout) sont confrontées au risque d'ostéoporose. La fragilité osseuse qui s'installe est source de fracture et de tassement vertébral aux conséquences parfois dramatiques. La mesure de la densité osseuse ou ost...

Ranélate de strontium : un puissant anti-ostéoporose Mis à jour le 15/05/2007 - 00h00

Le ranélate de strontium est un médicament récent dont les effets préventifs vis-à-vis de l' ostéoporose sont très puissants. Il diminue de 45% le risque de première fracture vertébrale et de 32% le risque de fracture périphérique (poignet, fémur). I...

Plus d'articles