PUBLICITÉ

Personnalités obsessionnelles et narcissiques

Publié par Dr Catherine Feldman, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 18/11/2003 - 00h00
-A +A

Nous avons tous nos traits de caractères dominants, ce qui ne nous rend pas toujours faciles à vivre aux yeux des autres et parfois de nous-mêmes ! Mais tant que nous arrivons à nous ajuster aux différentes situations que nous vivons, en nous montrant tantôt anxieux, tantôt un peu paranoïaque ou un zeste obsessionnel, tout va bien. Cela se passe en revanche moins bien, si nous adoptons tout le temps le même registre. Faisons aujourd'hui connaissance avec deux profils de personnalités, l'obsessionnelle et la narcissique. En connaissez-vous ? Vous reconnaissez-vous ?

PUB

La personnalité obsessionnelle se préoccupe du moindre détail

Elle a le souci de bien faire. De fait, on dit qu'elle est perfectionniste, consciencieuse, scrupuleuse et on l'apprécie souvent pour sa rigueur morale. Elle a le sens et le goût de l'ordre et du rangement, conditions d'ailleurs nécessaires pour qu'elle se sente à l'aise, en famille ou au travail. Dans le milieu professionnel, une secrétaire obsessionnelle sera fort appréciée de son patron, surtout si ce dernier a moins le sens de l'organisation qu'elle ! Dans la vie familiale, la maison d'un(e) obsessionnel(le) a toutes les chances d'être parfaitement propre et bien rangée. Mais l'obsessionnel(le) risque de rendre la vie bien difficile à ses proches si elle (il) attend d'eux qu'ils aient le même goût pour le rangement…L'inconvénient de ce sens du détail est que cette attitude ne permet pas d'avoir une vision plus générale et synthétique des situations. Cela l'empêche aussi de pouvoir se réjouir ou d'exprimer ses émotions, surtout positives, puisque l'obsessionnel(le) se préoccupe d'abord de la " petite bête qui ne tourne pas rond ". Enfin, à force de peser le pour et le contre avec rigueur, la personnalité obsessionnelle a bien du mal à faire des choix. Dès qu'elle prend une décision, le doute l'envahit. Alors, si vous côtoyez une personnalité obsessionnelle, sachez lui montrer que vous appréciez son sens de l'ordre et de la rigueur et respectez son besoin d'organisation !

La personnalité narcissique a tendance à se croire exceptionnelle

Pour une personnalité narcissique, les autres sont un miroir dans lequel elle cherche en permanence à s'assurer qu'elle est bien la plus belle, la plus intelligente, la plus exceptionnelle… Dès lors, comme un paon qui fait la roue, la personnalité narcissique essaie de se rendre séduisante, admirable aux yeux des autres. Elle n'hésite pas pour faciliter cela, à mettre en valeur et en lumière ses qualités intellectuelles, artistiques, à afficher sa réussite sociale, etc. Elle pratique aussi facilement l'éloge et la flatterie pour s'assurer d'en recevoir aussi un peu en retour… Si ses attentes de reconnaissance sont décues, elle éprouve rapidement de la colère. Elle est aussi très susceptible à la moindre critique. D'une certaine facon, elle est persuadée d'être une " personne à part " et s'attend donc à être traitée différemment des autres. Cette attitude peut par exemple pousser un chef d'entreprise narcissique à se croire au-dessus des lois et à faire une déclaration d'impôt frauduleuse. Trop de narcissisme est donc parfois nuisible aux autres et à soi-même, mais à petite dose, le narcissisme est pourtant bien utile. Cela contribue à alimenter le moteur de la confiance en soi, à avoir une meilleure conscience de sa propre valeur, ce qui est nécessaire pour convaincre et pour réussir à atteindre ses objectifs dans la vie…

* Francois Lelord, Christophe André, " Comment gérer les personnalités difficiles ? ", Editions Odile Jacob, 1996.

Publié par Dr Catherine Feldman, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 18/11/2003 - 00h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Narcissique, moi? Mis à jour le 29/11/2005 - 00h00

Le narcissisme, c'est l'amour de soi. Ce nom vient de Narcisse qui, voyant son propre reflet dans l'eau, tombe amoureux de lui-même et ne peut se résoudre à s'éloigner. Il est changé en fleur, le narcisse, une fleur qui s'incline au-dessus de l'eau,...

Vulnérabilité dépressive Mis à jour le 21/06/2005 - 00h00

La dépression est, d'après l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la deuxième maladie la plus invalidante. Près de 15% de la population y est confrontée un jour ou l'autre, et les femmes y sont plus souvent sujettes. Mais tout le monde n'est pas...

Les hypochondriaques, des malades imaginaires ? Mis à jour le 25/02/2003 - 00h00

Si vous êtes en permanence inquiet pour votre santé, si à la moindre blessure, vous imaginez que la gangrène vous guette, si vous consultez de nombreux médecins, tous incapables de vous rassurer et pire encore qui vous disent " vous n'avez rien ! ",...

Plus d'articles