PUBLICITÉ

La politesse, des vertus plus grandes qu'il n'y paraît

Publié par Dr Catherine Solano le 26/06/2007 - 00h00
-A +A

"Dis bonjour à la dame." "Et qu'est-ce qu'on dit ? Merci." Ou encore "je n'ai pas entendu le mot magique… S'il te plait", etc. Nous passons beaucoup de temps à apprendre la simple politesse à nos enfants. Est-ce vraiment si utile ?

PUB

La politesse est-elle une simple hypocrisie ?

Certaines personnes estiment que la politesse, bien qu'agréable, est une sorte d'hypocrisie sociale institutionnalisée. Pourquoi prendre des gants avec des personnes que l'on ne connaît pas? Pourquoi s'efforcer d'être poli avec des personnes que l'on n'estime pas, voire que l'on n'aime vraiment pas? N'est-ce pas une sorte de mensonge de faire croire à notre entourage que nous sommes bienveillants alors qu'il n'en est parfois rien?

La politesse est un langage commun

Même si la politesse n'avait que ce rôle assez limité, elle servirait tout de même à donner un certain vernis, un liant social pour huiler les rouages relationnels humains. C'est déjà un rôle très utile. À partir du moment où les règles de la politesse sont les mêmes dans un groupe social donné, on se comprend et l'on est sur la même longueur d'onde pour échanger, pour communiquer, pour se rencontrer. Elle est donc déjà un certain langage commun qui permet de se comprendre. En cela, elle est déjà très importante, car sans elle, une personne pourrait passer comme étrangère dans son propre pays. D'ailleurs, il existe bien des manuels de savoir-vivre à l'étranger, où les règles sont différentes et ne sont pas toujours faciles à appréhender pour quelqu'un qui a appris à raisonner autrement.

Publié par Dr Catherine Solano le 26/06/2007 - 00h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Les hommes? De grands timides! Mis à jour le 25/11/2008 - 00h00

Le système de défense naturelle des femmes repousse les hommes timides et maladroits. Ils ne savent pas passer cette barrière, ce qui finit par les isoler et les contraindre à la solitude. Il est important, pour les hommes et les femmes, de comprendr...

En automne : gardez la forme ! Publié le 10/10/2014 - 19h11

Plus de travail, moins de chaleur et moins de lumière : pour bon nombre d'entre nous, l'automne est synonyme de baisse de forme. Pour éviter d'accumuler la fatigue, voici quelques conseils.

Plus d'articles