PUBLICITÉ

Polypose naso-sinusienne : nez bouché et sinusites à répétition

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 04/11/2016 - 12h57
-A +A

Le nez bouché en permanence ou presque, de sinusites à répétition, des migraines, l'odorat perturbé ?

Vous faites peut-être partie des 2% de la population qui souffrent de polypose naso-sinusienne, et doivent supporter une gêne très importante.

Il existe des solutions.

PUB

Quels sont les symptômes de la polypose naso-sinusienne ?

La polypose naso-sinusienne est une affection très peu diagnostiquée car elle se manifeste par des symptômes très courants comme une obstruction nasale, un nez qui coule ou des maux de tête.
Mais à long terme, les polypes (tumeurs bénignes), qui siègent dans la muqueuse nasale, finissent par encombrer les sinus et provoquent des sinusites à répétition et des modifications de l'odorat. Ces symptômes sont plus ou moins permanents et évoluent souvent par des poussées répétitives. La gêne fonctionnelle peut être très importante.
A noter également que la polypose naso-sinusienne est souvent associée à l'asthme et à une intolérance à l'aspirine.

Etes-vous atteint d'une polypose naso-sinusienne ?
Si vous faites souvent des sinusites et que votre nez vous gêne très souvent, il semble opportun de prendre rendez-vous chez un ORL (oto-rhino-laryngologiste). Celui-ci pourra porter le diagnostic en réalisant un examen clinique incluant s'il le faut une endoscopie des sinus, puis en prescrivant un scanner des sinus, afin d'examiner précisément les différentes cavités nasales et sinusiennes et d'apprécier la sévérité de la maladie.

Traitement par corticoïdes

Le traitement repose sur des pulvérisations nasales quotidiennes de corticoïdes à poursuivre à vie. Cette prise en charge est complétée en cas de poussées par une cure courte de corticoïdes par voie orale (en comprimés). Ce traitement est très efficace s'il est bien suivi, et permet de se débarrasser des symptômes.
Il arrive cependant que la polypose naso-sinusienne résiste aux corticoïdes. Par ailleurs, le nombre de cures courtes de corticoïdes orales doit être limité à 3 par an, afin d'éviter tout risque de complications à la corticothérapie. On recourt donc parfois à la chirurgie afin d'ôter les polypes.
Attention, cette intervention très délicate ne permet pas de guérir, mais de diminuer les symptômes. Et ensuite, le traitement par corticoïdes restera nécessaire. En revanche, le nombre de cures orales sera diminué et la qualité de vie améliorée.

Initialement publié par Dr Philippe Presles le 26/02/2008 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 04/11/2016 - 12h57

114e Congrès de la Société française d'ORL, novembre 2007.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Sinusite : testez vos connaissances Mis à jour le 17/01/2014 - 10h47

Congestion nasale , difficulté à respirer par le nez, douleur derrière les yeux, mal de tête, mal de dent, maux de tête, voire fièvre, sont les symptômes de la sinusite , témoignant d’ une inflammation de la membrane qui tapisse les sinus (cavités os...

Sinusite: on vous dit tout! Mis à jour le 16/11/2010 - 01h00

La sinusite est une infection très courante qui touche les cavités osseuses situées de part et d'autre du nez. Pourtant elle est mal connue: les facteurs de risques de la sinusite , la meilleure façon de se moucher et les traitements complémentaires...

Plus d'articles