PUBLICITÉ

Prions à Liège

Publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 18/03/2002 - 00h00
-A +A

L'université de Liège s'est doté d'un centre de recherches ouvert à tous les chercheurs travaillant sur les maladies à prions : celles qui causent notamment la maladie de la vache folle chez l'animal et la maladie de Creutzfeldt-Jacob chez l'homme.

PUB

Nul n'ignore plus ce que représentent les prions depuis la survenue de la maladie de la vache folle il y a une quinzaine d'années en Angleterre et de la description de Stanley Prusiner qui recut le Prix Nobel pour cela en 1997. Nous possédons tous des protéines prions normales mais pour une raison encore mal définie celles-ci peuvent se modifier : peut-être sous l'action d'une protéine anormale, entraînant une réaction en chaîne. Celle-ci entraîne des troubles au niveau du cerveau après plusieurs années. La Belgique manquait cependant d'un centre permettant de rassembler toutes les recherches avec un niveau de sécurité suffisant pour que celles-ci puissent se dérouler de manière optimale.

De plus en plus utiles

C'est aujourd'hui chose faite puisque l'université de Liège a inauguré, il y a peu, le Centre de recherche sur les protéines prions. Il s'agit d'un effort important au point de vue financier puisque € 1750000 ont été nécessaires pour aboutir à la réalisation de ce projet.Le centre sera dévolu entièrement à l'étude des maladies à prions tant chez l'homme que chez l'animal. Actuellement, on dénombre quelques dizaines de cas de maladies de la vache folle dans notre pays. Notons qu'aucun cas humain, la maladie de Creutzfeldt-Jacob nouveau variant, n'a encore été décelé. Pourtant, les scientifiques restent très attentifs à la découverte de ce premier cas depuis plusieurs années déjà. Gageons que ce centre permettra d'améliorer encore la recherche. C'est plus important qu'on ne croit car il est probable que dans l'avenir on décrira encore d'autres maladies de ce type méconnues jusqu'à aujourd'hui.

Publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 18/03/2002 - 00h00 D'après un communiqué de presse de l'Université de Liège
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Vache folle et maladie humaine Mis à jour le 03/12/2002 - 00h00

La maladie de la vache folle a défrayé la chronique voici quelques mois mais si on en parle moins, elle n'a pas disparu pour autant.

Creutzfeld-Jacob : Un pied de nez à l'ESB ? Mis à jour le 15/04/2003 - 00h00

Le nombre de personnes décédées à la suite de la contamination par un variant de la maladie de Creutzfeld-Jacob est en baisse. Des chercheurs viennent d'identifier un moyen de diagnostic précoce, tandis que d'autres sont sur la piste d'anticorps capa...

Vache folle : 8 réponses à exiger des autorités Mis à jour le 18/02/2003 - 00h00

L'Organisation mondiale de la santé vient de publier un document visant à protéger le public des risques liés à la consommation de viande de bŒuf contaminée par l' encéphalopathie spongiforme bovine (ESB ou " maladie de la vache folle ").

Plus d'articles