PUBLICITÉ

Protégez vous contre les verrues ano-génitales, ou condylomes...

Publié par C. De Kock, journaliste santé le 14/06/2005 - 00h00
-A +A

Des études récentes mettent en évidence un danger réel de propagation d'un grand nombre de maladies sexuellement transmissibles chez les ados et les jeunes adultes adeptes de la formule "sea, sex and sun" pendant les vacances. Depuis quelques années, les condylomes arrivent en tête des MST qui se propagent le plus vite.

PUB

Des tumeurs virales

Depuis quelque temps, les condylomes, ou verrues ano-génitales, figurent parmi les maladies sexuellement transmissibles (MST) dont la progression est la plus rapide et qui sont les plus répandues en Belgique (avec la syphilis et les infections à chlamydia). Ce sont des tumeurs cutanées d'origine virale (papillomavirus (HPV)), bénignes, indolores, ressemblant à des verrues, apparaissant chez la femme sur le col de l'utérus, dans le vagin, sur la vulve ou l'anus, et chez l'homme sur la verge, les testicules ou l'anus. Elles engendrent une gêne, des suintements, de mauvaises odeurs.

Protégez-vous!

On estime qu'1% de la population sexuellement active présentera tôt ou tard des verrues génitales, soit quelque 50.000 Belges. Des chiffres inquiétants, quand on sait combien cette affection est contagieuse et se propage vite, et que seule la moitié des personnes infectées se font soigner. Le risque concerne surtout les jeunes de 18 à 25 ans. Si tous les cas ne sont pas diagnostiqués, c'est premièrement parce que la plupart des personnes infectées ne présentent aucun symptôme au cours des premiers mois. Deuxièmement, cette affection est très peu et mal connue du grand public. Troisièmement, la peur et la honte empêchent bon nombre de personnes de consulter.C'est au cours des premiers mois de contamination, quand les personnes infectées ne présentent aucun symptôme, que le risque de propagation de la maladie est maximum. Bien entendu, la meilleure protection reste le préservatif.

Publié par C. De Kock, journaliste santé le 14/06/2005 - 00h00 "Ne laissez pas les condylomes vous gâcher les vacances et la santé !", communiqué de presse Imiquimod, Incepta, juin 2005.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Les verrues s'attrapent-elles vraiment à la piscine ? Publié le 11/07/2014 - 14h16

Est-ce vraiment à la piscine que l'on risque le plus d'attraper des verrues ? Les verrues sur les pieds ou sur les mains sont très fréquentes chez les enfants. La fréquentation des piscines est classiquement accusée de les véhiculer. Est-ce justifié...

Verrue plantaire: quels signes, prévention et traitements? Publié le 31/07/2012 - 11h51

Les verrues sont de petites excroissances cutanées. Elles sont dues à l’un des virus appartenant à la grande famille des papillomavirus. Les verrues plantaires ont leurs propres caractéristiques. Elles ont aussi la particularité d’être difficiles à t...

Plus d'articles