PUBLICITÉ

Quels sont les aliments à privilégier contre le cancer?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 04/12/2007 - 00h00
-A +A

Les études se multiplient pour prouver que notre alimentation a un rôle à jouer dans la prévention du cancer. Mais lesquelles sont réellement fiables? Et quels aliments sont les plus efficaces? Une méta-étude fournit des réponses.

PUB

Les experts du réseau mondial du World cancer research Fund (WCRF) ont effectué une méta-étude, c'est-à-dire une étude qui analyse les résultats de plusieurs études précédentes. Cette analyse porte sur toute la recherche concernant les aliments à privilégier en cas de cancer. Elle a abouti à un tableau indiquant, pour chaque type de cancer, les aliments conférant une protection "convaincante", "probable" ou "limitée", ainsi que les aliments à risque. S'en suivent neuf recommandations de santé publiques applicables à l'échelon individuel. Les données concernent 17 cancers, et pas uniquement l'alimentation mais aussi l'activité sportive ou la corpulence.

Contre le cancer du côlon

On apprend ainsi par exemple que, concernant le cancer du côlon, le risque décroît de facon convaincante avec l'activité physique, de facon probable en mangeant des aliments riches en fibres, de l'ail, du lait et du calcium, et de facon limitée en mangeant des légumes (non féculents) et en absorbant du sélénium. Inversement, le risque s'accroît de facon convaincante avec la consommation de viande rouge, de charcuterie, de boissons alcoolisées, mais aussi avec la corpulence et l'excès de graisse abdominale, et de facon limitée en mangeant des aliments contenant du fer, des glucides, des graisses animales et du fromage.

Contre le cancer du sein

Concernant le cancer du sein, le risque décroît de facon convaincante avec l'allaitement, de facon probable avec la corpulence et de facon limitée avec l'activité physique. En revanche, l'absorption de boissons alcoolisées accroît de facon convaincante le risque de cancer du sein, tandis que un poids de naissance élevé l'augmente très probablement.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 04/12/2007 - 00h00 Fonds mondial de recherche contre le cancer (WCRF), résumé scientifique du rapport, novembre 2007.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Cancer et poids : avantage aux minces ! Publié le 22/09/2015 - 16h19

Après avoir rassemblé toutes les preuves scientifiques disponibles, le Fonds mondial de recherche contre le cancer (FMRC) est parvenu à la conclusion qu'il existe une relation de l' excès de poids et de la corpulence avec le cancer en général et avec...

La vitamine D protège les femmes du cancer du sein Mis à jour le 02/07/2013 - 15h31

Alors que la vitamine D est connue pour son intérêt sur les os et le squelette, on lui attribue aujourd’hui d’autres propriétés, notamment anticancéreuses. Aujourd'hui, les liens entre carences en vitamine D et cancer du sein sont de plus en plus éta...

Plus d'articles