PUBLICITÉ

La rééducation active du pénis

Mise à jour par Dr Catherine Solano, médecin sexologue, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 01/03/2011 - 17h15
-A +A

Lorsque le pénis n'a plus d'érection spontanée, il est important de s'en occuper! En effet, à force de ne plus passer régulièrement par cet état bénéfique d'érection, il peut manquer d'oxygène et risquer de perdre son réflexe érectile, voire de perdre de son élasticité, ou aller jusqu'à rétrécir un peu!

PUB

Que faire en cas de problème d'érection?

Les médecins proposent souvent une rééducation pénienne active. L'exemple le plus parlant de cette méthode est celui de la chirurgie de la prostate. Ainsi, lorsqu'un chirurgien opère un patient pour cancer de la prostate, il va prendre soin de conserver les nerfs de l'érection, de manière à conserver les meilleures possibilités de sexualité par la suite. Mais, même avec beaucoup d'attention et d'expérience de la part du chirurgien, pendant un temps, l'érection va cesser. C'est normal, à cause du choc opératoire. En effet, les nerfs, même préservés parfaitement, ont souvent été étirés et agressés. Ils vont avoir besoin de temps pour retrouver leur parfait fonctionnement. Ainsi, pendant les trois premiers mois qui suivent une telle intervention de la prostate, les érections sont faibles voire inexistantes. Puis, entre trois et neuf mois réapparaît spontanément une rigidité débutante. Et encore plus tard, entre 8 à 24 mois, l'érection redevient suffisante pour permettre à nouveau des rapports sexuels.

Qu'est-ce que la rééducation pénienne active?

Ainsi, deux ans peuvent passer avant de retrouver une possibilité de relations sexuelles correctes. Deux ans, c'est un très long moment d'apnée pour le pénis qui souffre du manque d'oxygénation ! C'est pour cela qu'en prévention, on pratique la rééducation pénienne active. Le geste rééducateur consiste en une injection dans le pénis, à l'aide d'une aiguille extrêmement fine d'une substance qui déclenche l'érection. Les trois premiers mois, la dose de produit sera très faible de manière à permettre un léger afflux de sang favorable à l'oxygénation, donc une tumescence pas vraiment rigide. Puis, après trois mois, il est possible d'augmenter les doses de produit actif pour déclencher une érection suffisante pour faire l'amour.

Ces injections se font au rythme d'une ou deux par semaine à une fois tous les dix jours, en fonction du patient et des réactions de l'organe à rééduquer !

Initialement publié par Dr Catherine Solano, médecin sexologue, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 13/04/2004 - 00h00 et mis à jour par Dr Catherine Solano, médecin sexologue, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 01/03/2011 - 17h15
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Erection: une question de rigidité Publié le 26/03/2013 - 09h54

Une érection ? C'est le pénis qui grandit et devient rigide … Mais ce n'est pas très précis. Qu'est-ce qu'une rigidité " normale " pendant une érection ? Quand faut-il aller voir un médecin si la rigidité ne nous semble pas suffisante ou satisfaisant...

L'angine du pénis, ça existe ! Publié le 18/06/2013 - 12h28

Troubles ou pannes d'érection ? Ce sont peut-être les symptômes d'une angine du pénis. L'angine du pénis ne ressemble absolument pas à l'angine de gorge, mais à l'angine de poitrine...…

Qu'est-ce qu'une bonne érection? Publié le 03/01/2011 - 00h00

La plupart des hommes hétérosexuels n'ont jamais comparé leur érection à celle d'un autre homme. Il en résulte que chaque homme ressent son érection de manière très personnelle, jamais objective.

Plus d'articles