PUBLICITÉ

Rhume ? Allergie ? Prenez soin de votre nez qui coule !

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 26/10/2015 - 10h37
-A +A

Quand le nez coule, c’est une rhinite. Qu’elle soit liée à une allergie (rhinite allergique) ou à la présence d’un virus (rhume), le résultat est le même : il faut se moucher parfois plusieurs dizaines de fois par jour… et le nez trinque. Comment en prendre soin ?

PUB

Rhume, rhinite, allergie : SOS peau !

Quand on a un rhume, le nez qui coule demande, forcément, que l’on se mouche. Mais le frottement du mouchoir sur la peau, combiné à l’humidité des sécrétions et éventuellement au froid de l’air ambiant, est mauvais pour  l’épiderme. Résultat : la peau devient rouge, sèche, elle picote… et nous appelle au secours !

La priorité, bien sûr, est de l’hydrater. La plupart des crèmes peuvent convenir, à condition de choisir uniquement des produits très doux : la peau irritée est plus sensible encore que le reste du temps. Mieux vaut donc éviter les parfums et les actifs cosmétiques (anti-rides, liftants, etc.). Une crème très hydratante neutre, comme de la vaseline, peut être conseillée. Elle ne va pas seulement hydrater, mais aussi protéger la peau du nez qui coule contre le frottement du mouchoir par exemple.

On peut aussi choisir des crèmes contenant des actifs qui vont favoriser la cicatrisation et éviter les infections ; il en existe dans plusieurs marques vendues en pharmacie. Malheureusement, toutes ces crèmes ont pour point commun de laisser un film gras sur la peau, qui manque parfois de discrétion. On peut leur préférer un produit plus léger pour la journée, et les appliquer seulement à la maison.

Calmer les muqueuses du nez qui coule

Il faut aussi penser à la muqueuse, la peau qui tapisse l’intérieur du nez qui coule. En effet, elle est aussi irritée sous l’effet des sécrétions et de l’inflammation de la rhinite. Et plus elle est irritée… plus elle sécrétera de liquide, ce qui crée un cercle vicieux.

Pour éviter cela, il existe des crèmes et onguents qui peuvent être déposées à l’intérieur du nez. Elles sont hydratantes et contiennent aussi des actifs apaisants et réparateurs pour la muqueuse.

Certaines crèmes hydratantes peuvent être utilisées sur les muqueuses, mais pas toutes ; lisez bien les notices !

Pensez aussi aux sprays pour le nez à base d’eau de mer ou de sérum physiologique. Certains contiennent en effet aussi des actifs qui apaiseront les muqueuses.

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 26/10/2015 - 10h37 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 26/10/2015 - 10h37
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
docnutri

bonjour
la période hivernale se prépare pour les personnes les plus fragiles : enfants, personnes âgées, convalescents...
La flore intestinale est garante d'une bonne part de notre immunité et nous protège des infections hivernales en aidant la synthèse intestinales des immunoglobulines A. Il est donc recommandé de faire des cures de ferments lactiques comme biotique LERECA à l'approche de l'hiver !

PUBLICITÉ
A lire aussi
Rhume ou rhinite allergique ? Publié le 25/04/2017 - 15h54

Certes, une série d'éternuements à chaque fois que l'on croise un chat ou systématiquement au début du mois d'avril, oriente facilement vers une rhinite allergique. Tout comme un bon rhume après un refroidissement. Mais dans nombre d'autres cas, ce n...

Le dernier rhume de la saison? Publié le 15/02/2011 - 13h57

En moyenne, un enfant subit entre 6 et 8 rhumes par an . Vu la saison, on peut s'attendre à ce que votre enfant ait déjà subi un rhume . Comment vous assurer que ce sera le dernier de l'hiver?

Au secours, le rhume des foins revient ! Publié le 25/04/2017 - 14h21

Le printemps s'est montré tardif cette année... du coup les personnes souffrant d' allergie , et en particulier de rhume des foins , ont été épargnées quelques semaines de plus par leurs symptômes désagréables. Mais maintenant, la saison est là et bi...

Plus d'articles