PUBLICITÉ

Selles : quelle est la bonne fréquence ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 27/09/2013 - 11h45
-A +A

On sait qu’un transit équilibré est important, ne serait-ce que pour le confort…
Mais comment le définir ?

Et quelle est la « norme » pour la fréquence de nos visites aux toilettes ?

PUB

Selles : ni trop, ni trop peu

Commençons par dire que les gastro-entérologues trouvent, d’une manière générale, que nous sommes trop préoccupés par le sujet et que nous devrions laisser à nos tubes digestifs plus de liberté ! En effet, tant que l’on passe à la selle au moins deux fois par semaine, et au plus une fois par jour, cela n’a rien de préoccupant.

Constipation ou diarrhée ?

On a coutume de dire que si l’on va peu aux toilettes, on est constipé et que si on y va souvent, on a une diarrhée. Or la fréquence des selles n’est pas le seul élément de diagnostic… Dans la constipation, les selles sont dures, difficiles à expulser. Le passage à la selle peut être douloureux. Et dans la diarrhée, les selles sont molles, voire liquides, et les intestins peuvent être douloureux.

Et les hémorroïdes ?
Elles peuvent être provoquées par la diarrhée ou par la constipation. Si le passage à la selle est douloureux, que votre anus fait mal ou démange, et si vous remarquez du sang sur le papier après vous être essuyé(e), n’hésitez pas à consulter.

Fréquence des selles : se méfier des changements d’habitudes

Inutile donc de s’inquiéter trop de la fréquence à laquelle on va à la selle.
En revanche, si elle se modifie brusquement il faut être attentif, surtout après l’âge de 40 ans : le cancer colo-rectal est l’un des plus fréquents et il se signale parfois par des bouleversements du transit.

Comme il se soigne très bien à condition d’être détecté à temps, cela vaut le coup d’aller chez le médecin si vous remarquez l’un de ces signes d’alerte :

  • Changement brusque et inexpliqué du transit habituel.

  • Douleurs intestinales.

  • Selles sanglantes ou noires.

  • Constipation accompagnée de malaise, vomissements, maux de tête, perte de poids, fièvre…

  • Fuites de selles molles ou liquides.

  • Constipation qui dure plus de 7 jours ou exige de prendre des laxatifs tous les deux ou trois jours, voire plus souvent.

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 27/09/2013 - 15h45 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 27/09/2013 - 11h45

World Gastroenterology Organisation Global Guidelines, Coping with common GI symptoms in the community, mai 2013.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Que faire si votre chien a la diarrhée ? Publié le 24/08/2015 - 11h13

Selles molles, liquides ou sanguinolentes sont autant de signes témoignant d'une mauvaise digestion de votre chien , qui se traduit par une diarrhée . Quelques gestes simples suffisent souvent à rétablir le bon fonctionnement intestinal de votre ami...

Diarrhée : quelles sont les causes ? Publié le 04/11/2016 - 12h50

La diarrhée, c'est plus de trois selles molles ou liquides par jour. Un événement désagréable entre tous, qui est dans la plupart des cas bénin... mais malheureusement pas rare. Qu'elle soit aiguë ou chronique, qu'est-ce qui déclenche la diarrhée ?

Aux toilettes, avez-vous la bonne position ? Publié le 19/09/2017 - 16h51

Avez-vous déjà réfléchi à votre position quand vous allez à la selle ? Il semble naturel de s’asseoir sur le siège des toilettes. Et pourtant, des milliards de personnes s’y prennent autrement… et elles ont raison, selon certains spécialistes !

Plus d'articles