PUBLICITÉ

Une semaine pour découvrir le cerveau

Publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 11/03/2003 - 00h00
-A +A

Cette semaine-ci est entièrement consacrée au cerveau. Il s'agit d'une vaste campagne d'information, fruit d'un travail conjoint entre les Etats-Unis et différents pays européens, dont la Belgique. Chez nous, elle est organisée grâce à la participation de différentes universités ainsi que les représentants de l'EDAB (European Dana Alliance for the Brain - Alliance Européenne Dana pour le Cerveau).

PUB

C'est en 1996 qu'a eu lieu, aux Etats-Unis, la première "Semaine du Cerveau" - Brain Awareness Week - présidée par The Charles A. Dana Foundation. Début 1997 naissait l'EDAB : les plus éminents scientifiques européens dans le domaine des neurosciences ont signé une Déclaration définissant les buts à atteindre par la recherche durant la prochaine décennie. En 1998, la "Semaine du Cerveau" devient la "Semaine Internationale du Cerveau". On trouvera des informations complémentaires à ce sujet sur le site suisse : http://www.unil.ch/edab/. Les informations existent en francais, allemand et italien. Un certain nombre de publications sont disponibles ayant toutes pour thème central le cerveau. Par ailleurs, un accès direct sur le site de la fondation Dana (http://www.dana.org) est disponible (site US en anglais).

Au centre du cerveau

L'objectif est bien sûr d'informer et de rendre compte des progrès effectués dans la recherche sur les atteintes cérébrales. Celles-ci sont de plus en plus au centre des préoccupations des scientifiques. Ces atteintes concernent tant les maladies comme la maladie d'Alzheimer, le parkinson,… que les lésions dues aux accidents ou encore les tumeurs. Le Pr J Brotchi (Hôpital Erasme, Bruxelles), l'un des plus éminents neurochirurgiens dans le monde, donne une conférence sur son sujet de prédilection à cette occasion. (voir Info)La neurochirurgie représente l'une des disciplines médicales qui a le plus bénéficié des avancées technologiques durant ces dernières années. En effet, l'imagerie médicale a permis de voir notre cerveau en fonctionnement. Grâce à l'imagerie fonctionnelle, on est aujourd'hui capable de voir et d'évaluer la formation d'une pensée, d'un calcul. Grâce à l'imagerie par résonance magnétique, les radiologues peuvent trouver de très petites lésions. Et comme le rappelait le Pr J Brotchi, " quoi de plus délicat que les cellules et les fibres nerveuses qui peuvent être gravement endommagées suite à un traumatisme cérébral ou médullaire, une hémorragie ou une thrombose, une tumeur voire une maladie neurodégénérative telle la Maladie de Parkinson ou de Huntington. "

Atteindre l'inaccessible

Toutes ces techniques permettent au neurochirurgien de naviguer dans le cerveau. Grâce à cette neuronavigation, il peut désormais s'aventurer avec une sécurité maximale dans des zones réputées inaccessibles voici 5 ans. " De nombreuses tumeurs cérébrales " mal placées " peuvent ainsi être enlevées avec succès et sans dommage. Par ailleurs, il existe, depuis peu, des appareils de résonance magnétique que l'on peut utiliser dans la salle d'opération elle-même, ce qui accroît les performances du neurochirurgien qui sait pendant l'opération si la tumeur est enlevée ou non en totalité, qui sait en temps réel où il se trouve dans le cerveau, qui sait aussi qu'il a atteint une limite pour ne pas engendrer de séquelles définitives. "Et les progrès ne concernent pas que l'imagerie. Les chirurgiens disposent aujourd'hui de nouveaux outils comme des bistouris qui permettent d'atteindre les lésions sans trépanation, ni anesthésie ! Ceci permet de traiter nombre d'épilepsies ou de malformations des vaisseaux sanguins du cerveau.

En ce début de troisième millénaire, nous assistons à une véritable révolution autour du cerveau et où le rêve de réparer des lésions de la moelle épinière, responsables de nombreuses paralysies, n'est pas si loin.
Info : " La Neurochirurgie du 21e siècle Nouvelles armes contre les maladies du cerveau et de la moelle épinière " MERCREDI 12 MARS 2003 à 19h30 précise, CAMPUS ERASME, AUDITOIRE J,808 route de Lennik, 1070 Bruxelles (Entrée Libre)
Publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 11/03/2003 - 00h00 Conférence de presse à l'occasion de la "Semaine Internationale du Cerveau" Info : " La Neurochirurgie du 21e siècle Nouvelles armes contre les maladies du cerveau et de la moelle épinière " MERCREDI 12 MARS 2003 à 19h30 précise, CAMPUS ERASME, AUDITOIRE J,808 route de Lennik, 1070 Bruxelles (Entrée Libre)
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Le cerveau et la tumeur cérébrale : les idées reçues Mis à jour le 03/02/2016 - 15h58

Opérer le cerveau sans endormir le patient, lui enlever une tumeur cérébrale dans la zone du langage sans lui retirer la parole... C’est possible et fascinant. Le Pr Hugues Duffau, neurochirurgien français lauréat de la médaille Herbert-Olivecrona, l...

Dépression : suractivation cérébrale Mis à jour le 16/08/2005 - 00h00

Pourquoi les déprimés sont-ils davantage fatigués ? Des chercheurs viennent de conclure que les patients atteints de dépression s'engagent dans des activités cérébrales plus intenses que les autres pour atteindre un niveau de performance équivalent f...

Asthme, le piège des émotions Mis à jour le 27/09/2005 - 00h00

Les personnes souffrant d'un asthme d'origine allergique ont tout intérêt à éviter le stress. En effet, lors d'une crise, les émotions tendent à aggraver les symptômes. Parallèlement, la télé et les jeux vidéo sont également à éviter. Certes ces lois...

Plus d'articles