PUBLICITÉ

Et si mon enfant était surdoué ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 11/05/2015 - 10h00
-A +A

Surdoué comme on le dit encore, ou précoce… En Belgique, le terme officiel est « à hauts potentiels ». Quel que soit le nom qu’on leur donne, à peu près 2% de la population a une intelligence quantitativement et qualitativement (ou fort) différente de celle des autres, qui s’accompagne d’un mode de pensée bien spécifique. Comment repérer un enfant à haut potentiel ?

PUB

Quels sont les premiers signes de haut potentiel ?

Les premiers signes de haut potentiel peuvent être repérés extrêmement tôt : les bébés à haut potentiel tiennent leur tête plus tôt que les autres et savent fixer leur regard. En grandissant, un enfant à haut potentiel va souvent se retrouver en décalage par apport à ses pairs. Il est curieux, pose énormément de questions et veut aller au fond des choses ; il retient et manipule l’information. Il ne parle pas forcément avant les autres, mais quand il y parvient sa syntaxe est nettement meilleure.

L’enfant à haut potentiel apprend à lire très vite, parfois sans être stimulé par un adulte. Son intelligence est intuitive et déductive, il parvient tout seul à comprendre les règles de la lecture. Ilintègre les informations nouvelles extrêmement rapidement, au bout d’une ou deux répétitions. Et chaque idée donne naissance à un tas d’autres : c’est ce qu’on appelle la pensée en arborescence, très typique du haut potentiel.

 

Haut potentiel : pas seulement une question d’intelligence…

Jusque là, tout va bien. Mais les caractéristiques des enfants à haut potentiel ne s’arrêtent pas à leur vive intelligence. Leur sensibilité est également très prononcée, explique Carine Doutreloux, co-fondatrice de l’ASBL EHP-Belgique. « Ils ont un sens très prononcé de l’éthique et de l’esthétique, une grande lucidité par rapport au monde et une très grande exigence de justice. Comme leur maturité émotionnelle n’est pas supérieure à celle des autres enfants de leur âge, cela peut être déstabilisant pour eux et pour leur entourage. » Intellectuellement avancés, avec un mode de réflexion qui n’appartient qu’à eux et des centres d’intérêt qui ne sont « pas de leur âge », les enfants à haut potentiel ont parfois aussi du mal à trouver des amis.

 

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 11/05/2015 - 10h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 11/05/2015 - 10h00

Carine Doutreloux, ASBL EHP-Belgique.
Sophie Côte, Dr Ladislas Kiss, « L’épanouissement de l’enfant doué », éd. Albin Michel.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Adultes surdoués : cadeau ou fardeau ? Publié le 14/08/2015 - 11h48

Quand on parle de douance , on pense souvent aux enfants dits précoces (ou à haut potentiel ). Mais le haut potentiel ne disparaît pas avec les années… Alors, quelles sont les spécificités des adultes surdoués ? À quels défis sont-ils souvent confron...

Le psychologue scolaire : un interlocuteur privilégié Mis à jour le 24/09/2002 - 00h00

Alerté par les professeurs ou les parents, le psychologue scolaire rencontre les enfants en situation d'échec et travaille à rétablir une communication indispensable à la stabilité psychologique de l'élève. Suzanne Guillard, psychologue scolaire, nou...

Plus d'articles