PUBLICITÉ

Sida : en baisse !

Publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 05/11/2002 - 00h00
-A +A

Le nouveau rapport sur les infections dues au virus d'immunodéficience humaine (VIH), responsable du sida vient d'être publié par l'Institut Scientifique de la Santé Publique.

PUB

Surtout homo, chez les hommes…

En Belgique depuis le début de l'épidémie, plus de 15300 personnes ont été infectées par le virus. Parmi les hommes belges, un peu plus de 67% ont dit avoir eu des relations homosexuelles, environ 25% des relations hétérosexuelles. Une personne sur 20 s'est probablement infectée par injection de drogue intraveineuse. En revanche, les femmes ont dans 3 cas sur 4 été infectées par des relations hétérosexuelles.La bonne nouvelle est évidemment la réduction du nombre de personnes infectées et du nombre de cas enregistrés pour le premier semestre de cette année. Cependant, les virus sont de plus en plus résistants aux traitements. Les stratégies pour combattre la maladie deviennent de plus en plus difficiles à mettre en œuvre pour certains patients. A terme, il pourrait même devenir impossible de les traiter.

Or, les chiffres montrent bien que seule une prévention efficace permettrait de réduire le nombre de séropositifs à très court terme.

Réduction mais…

Au cours du premier semestre 2002, les spécialistes ont, en revanche noté une diminution assez nette du nombre d'infections puisque le nombre de cas s'est élevé à 443 contre 475 l'année précédente durant la même période. Cette baisse est d'environ 9, 6%. Ceci ne veut rien dire pour l'ensemble de l'année mais cela pourrait tout de même constituer une bonne nouvelle. Ainsi, depuis 1997, le nombre de cas n'a fait qu'augmenter. Proportionnellement, ceci signifie que le nombre de cas en 2001 était de 39% plus élevé qu'en 1997 !Entre 1991 et 1995, 250 cas par an étaient déclarés. Cette proportion a diminué régulièrement depuis l'introduction des nouveaux médicaments et des nouvelles stratégies thérapeutiques (trithérapie). C'est ainsi que nous sommes passés de 208 cas de sida déclarés en 1996 contre 113 en 2001.

En résumé, le nombre de nouveaux cas a tendance à diminuer alors que le nombre de cas total augmente en réponse à une meilleure survie.
Selon le rapport de l'ISP, la voie de transmission probable est connue dans 60% des cas.

Elles sont devenues séropositives. Ceci signifie que l'on a pu distinguer dans leur sang des anticorps prouvant qu'ils avaient été infectés par la maladie. Parmi ces quelque 15000 personnes, 2969 ont développé la maladie. En 2001, on avait enregistré 965 nouveaux cas (environ 2,6 par jour) dont 113 ont souffert ou souffrent du sida.

Publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 05/11/2002 - 00h00 Institut Scientifique de la Santé Publique
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Sida : 38 millions de contaminés Mis à jour le 27/07/2004 - 00h00

Le nouveau rapport mondial de l'Onusida annonce 38 millions de personnes atteintes du virus du sida en 2003, avec 5 millions de nouvelles contaminations entre 2001 et 2003, soit le chiffre le plus élevé depuis le début de l'épidémie. Autre constat pr...

L'infection des petits Mis à jour le 12/11/2002 - 00h00

Les petits-enfants s'infectent fréquemment durant les mois d'hiver. Mais ce n'est pas tant la grippe qui chez eux fait des ravages, l'ennemi porte un autre nom : le virus respiratoire syncytial ou RSV (Respiratory Syncytial Virus, en anglais).

Plus d'articles