PUBLICITÉ

Blog : " Le blog psy "

Sur la psychothérapie 3: sortir du cadre

Article créé le 07/10/2011 - 09h35 et mis à jour par Roland Pec, psychologue et somnologue le 07/10/2011 - 09h36
-A +A

Afin de tenter d’expliquer, avec le plus d’élégance et de justesse possible, la nature des processus névrotiques ainsi que le ressort de la démarche psychothérapeutique, je vous avais invités le mois passé à vous pencher sur un petit problème. Il s’agissait de relier les 9 points de la figure présentée, par 4 lignes droites, sans lever le stylo. La solution trône ci-dessus.

PUB

Mais de quel "cadre" parlons-nous? Du carré formé par les 9 points, pardi! Il s’agit de ne pas se limiter à l’espace cerné par ce carré.

 

Mais de quel carré parlons-nous? Où voyez-vous écrit dans la consigne qu’il faille se limiter à un carré? Les contraintes sont les suivantes: 9 points, 4 droites, sans lever le stylo. Pourquoi diable ajoute-t-on une quatrième contrainte (laquelle rend toute solution impossible)? Tout simplement parce que - soumis que nous sommes à la conformité sociale - nous nous fondons sur une sorte de convention qui assimile habituellement ce genre de figure à un carré. Et également parce que, à côté de notre cerveau gauche (l’hémisphère analytique) - qui voit les choses en détails (9 points, donc), notre cerveau droit (l’hémisphère holistique) voit lui les choses dans leur globalité (il fait naître des formes - ou gestalts: un carré, par exemple). Autrement dit, le carré en question n’existe que dans notre esprit.

 

Voilà qui constitue une parfaite illustration de la névrose. Le problème n’est pas l’adversité que me fait subir le monde (le fait de devoir relier les 9 points d’une figure ne pose en réalité aucune difficulté). Le problème est que je perçois ce que le monde me soumet d’une manière erronée (je suis convaincu d’être obligé de relier les 9 points au sein d’un carré). Erronée du fait que le choix de cette vision du monde me fait tomber dans un inextricable piège. Et je vais ainsi buter et buter encore, contre un mur qui me paraitra de plus en plus infranchissable. Je vais répéter mes vaines tentatives de solution, croyant sincèrement tout essayer pour passer l’obstacle, alors que je ne fais que plus de la même chose. Telle la mouche prisonnière de la bouteille à mouche, je vais persister dans d’inutiles variations sur un même thème, sans jamais remettre mes prémisses en cause.

 

Je vous invite à visiter mon site  www.rolandpec.org  (CHRONO SleepWell, "Nocturnes", etc.), ainsi qu'à vous inscrire à ma Newsletter mensuelle (chronique, etc.).

Billet initialement publié le 07/10/2011 - 09h35 et mis à jour par Roland Pec, psychologue et somnologue le 07/10/2011 - 09h36
Ce billet fait partie du blog : Le blog psy
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Les 4 erreurs à cumuler pour mourir jeune ! Mis à jour le 17/05/2010 - 00h00

Certaines mauvaises habitudes peuvent vous coûter jusqu'à 12 années de vie . Des chercheurs ont réussi à calculer le nombre d'années perdues résultant du cumul de 4 défauts. Autrement dit, nous savons quelles sont les 4 erreurs à ne pas cumuler pour...

Demandez aux mouches ! Mis à jour le 17/12/2002 - 00h00

Si vous désirez en savoir un peu (plus) sur la génétique, le site Genedactic est fait pour vous ! Il suffit de suivre la mouche, car tout vient d'elle : la drosophile responsable de la malaria…

J’ai eu un cancer du sein, et alors ? Publié le 04/10/2016 - 16h51

Un beau jour un cancer du sein m’est tombé dessus, comme pour près de 10 000 femmes en Belgique chaque année. Cela ne fut pas une partie de plaisir mais je m’en suis bien sortie et 13 ans après, je pète la forme ! Voici le journal de mon cancer du se...

L’autisme : mon enfant, ma vie, notre histoire Mis à jour le 22/06/2016 - 15h45

Sophie est la maman d’un petit Luigi atteint d’autisme. Comme pour de très nombreuses autres familles, le combat quotidien est très difficile, interminable et épuisant. Il débute avant même le diagnostic, quand on repère que « quelque chose ne va pas...

Plus d'articles