PUBLICITÉ

Tabagisme passif : un décès toutes les 17 minutes dans l'Union européenne !

Publié par C. De Kock, journaliste santé le 22/08/2006 - 00h00
-A +A

Des enquêtes officielles indépendantes menées dans plusieurs pays arrivent toutes aux mêmes conclusions : les dangers du tabagisme passif pour la santé et la vie sont réels et considérables.

PUB

Arrêtez pour vous et pour les autres

En mars 2006, quatre organisations actives en prévention des décès et des maladies dues au tabagisme (European Respiratory Society, European Heart Network, Cancer Research UK et l'Institut National du Cancer francais) ont édité une publication intitulée "Lifting the Smokescreen : 10 reasons for a smoke free Europe" par le biais de laquelle elles souhaitent convaincre les politiciens européens que l'Europe et ses habitants ont tout à gagner et rien à perdre à adopter une législation interdisant de fumer dans les lieux publics et les lieux de travail, y compris les bars et les restaurants.

"Lifting the Smokescreen" examine notamment le nombre de décès dans l'Union européenne dus aux maladies cardiaques ischémiques (MCI) (caractérisées par une diminution ou un arrêt de la circulation artérielle dans un organe ou un tissu), aux accidents vasculaires cérébraux, au cancer du poumon et aux maladies respiratoires chroniques non néoplasiques (c.-à-d. qui ne sont pas d'origine cancéreuse). A l'aide d'une méthode épidémiologique confirmée, les chercheurs ont découvert que 79.449 décès sont dus, chaque année, au tabagisme passif dans l'Union européenne. Parmi ceux-ci, près de 61.000 sont attribuables aux MCI et aux accidents vasculaires cérébraux, plus de 13.000 décès sont dus au cancer du poumon et plus de 5.000 à une maladie respiratoire chronique non néoplasique. Sur le total des décès dus au tabagisme passif, plus de 7.000 sont imputables à l'exposition au tabagisme passif au travail. Et parmi les employés du secteur horeca, le tabagisme passif tue une personne par jour ouvrable.

Konrad Jamrozik, professeur d'épidémiologie à la School of Population Health, Université du Queensland, qui a réalisé l'étude, a cherché à connaître aussi le nombre total de décès dus au tabagisme passif parmi les non-fumeurs. Il constate que 19.242 non-fumeurs meurent chaque année de tabagisme passif dans l'Union européenne, dont 2.800 par suite d'exposition au tabagisme passif au travail.

Il faut signaler que les chiffres ne tiennent pas compte des décès d'enfants dus au tabagisme passif, des décès d'adultes imputables à d'autres causes dont on sait qu'elles sont dues au tabagisme actif, ni de la morbidité grave, aiguë et chronique, attribuable au tabagisme passif.

Un bon conseil, arrêtez de fumer pour ne plus mettre votre santé en danger mais aussi celle des autres!

Publié par C. De Kock, journaliste santé le 22/08/2006 - 00h00 Communiqué de presse "HELP-Pour une vie sans tabac", 9 août 2006.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Peut-on mourir de tabagisme passif ? Mis à jour le 15/04/2002 - 00h00

Le tabagisme passif multiplie les risques de maladies des artères coronaires par 1,7, d'accident vasculaire cérébral par 1,8 et de cancer du poumon par 1,3. En Finlande, pays exemplaire en matière de lutte contre le tabagisme passif, il serait respon...

Tabagisme : les jeunes en coeur de cible Mis à jour le 23/08/2005 - 00h00

" Help ", la dernière grande campagne anti-tabac vient d'être lancée par l'Union Européenne. Elle vise en particulier les plus jeunes, qu'ils soient nouveaux consommateurs ou tentés par le tabac.

Plus d'articles