PUBLICITÉ

Les tiques : savoir éviter l'infection

Publié par Isabelle Eustache le 12/08/2003 - 00h00
-A +A

Plusieurs cas de la maladie de Lyme sont constatés chaque été. Non diagnostiquée, cette affection transmise par les tiques peut entraîner des troubles neurologiques. Mieux vaut être informé et savoir inspecter systématiquement sa peau après chaque balade en forêt afin de repérer la tique, l'ôter correctement et désinfecter la plaie.

PUB

Certaines tiques sont le vecteur de Borrelia Burgdorferi, la bactérie responsable de la maladie de Lyme. Logées dans les forêts, elles se répandent jusque dans les jardins des zones peu urbanisées. Chaque année, plusieurs centaines de cas sont identifiés.

Des vampires acérés

La tique, quel que soit son stade (larve, nymphe ou adulte, dit imago), se délecte de repas sanglants qu'elle puise une fois fixée sur sa proie pendant des heures, en douceur et sans douleur. C'est durant ce festin que la victime est susceptible d'être infectée par la bactérie Borrelia Burgdorferi. L'infection n'est pas systématique et le risque de transmettre la bactérie est mal connu. On estime à 15-20% la quantité de tiques porteuses de Borrelia. Si le parasite n'a pas pu être enlevé, le risque de transmission s'élève un peu. Si le stade primaire de l'infection est dépassé ou si le traitement n'a pas été efficace (7% des cas), la maladie de Lyme se manifeste par des troubles articulaires, neurologiques et cardiaques (non spécifiques à cette pathologie et donc difficile à diagnostiquer). Il faut savoir qu'un épisode antérieur de la maladie n'immunise pas contre une nouvelle infection.

Les repérer puis les enlever correctement

Il est donc essentiel de déceler ce parasite en examinant attentivement sa peau après chaque balade en forêt : il faut rechercher une sorte de tête d'épingle de quelques millimètres au maximum, fichée dans la peau.Une fois repérée, deux techniques permettent de l'enlever sans risque :

  • le tire-tique est un outil simple et très utile, se présentant telle une sorte de pied-de-biche, faisant levier avec la tête de la tique ;
parasite en examinant attentivement sa peau après chaque balade en forêt : il faut rechercher une sorte de tête d'épingle de quelques millimètres au maximum, fichée dans la peau.Une fois repérée, deux techniques permettent de l'enlever sans risque :

Publié par Isabelle Eustache le 12/08/2003 - 00h00 Le Généraliste, n°2117, vendredi 11 mai 2001.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Les tiques : savoir éviter l'infection Mis à jour le 09/07/2013 - 09h54

La borréliose, plus connue sous le nom de maladie de Lyme, est endémique en Belgique avec des centaines de cas chaque année. Non diagnostiquée, cette affection transmise par les tiques peut entraîner des troubles neurologiques. Mieux vaut être inform...

la Maladie de Lyme en 10 questions Mis à jour le 02/07/2013 - 15h31

La tique est le vecteur de la borréliose, bactérie à l’origine de la maladie de Lyme chez l’homme et transmise lors d’une piqure. Voici les bonnes questions et les bonnes réponses pour continuer à se promener dans les bois sans risquer une maladie de...

Gare aux tiques ! Mis à jour le 15/07/2003 - 00h00

Les tiques peuvent transmettre certaines maladies à l'homme et aux animaux, dont la maladie de Lyme potentiellement dangereuse et difficile à diagnostiquer.

Maladie de Lyme : comment prévenir les morsures de tiques ? Publié le 29/05/2015 - 16h23

La maladie de Lyme est véhiculée par des tiques logées dans les zones herbeuses et boisées. Autrement dit, elles sont susceptibles de mordre les promeneurs et de leur transmettre une bactérie, la borrelia burgdorferi , à l'origine de la maladie de Ly...

Plus d'articles