PUBLICITÉ

Tout savoir sur les pellicules

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 06/06/2017 - 14h51
-A +A

Prédisposition, alimentation, soins inadaptés, fatigue, stress... Ce cocktail explosif agit comme détonateur des pellicules. Comment venir à bout de ce phénomène disgracieux sans se prendre la tête ?

PUB

La formation des pellicules

L'épiderme est constitué de couches cellulaires qui se renouvellent tous les 21 jours. Les cellules cutanées subissent un cycle de vie aboutissant à la mort cellulaire et à leur détachement de la peau : on parle de desquamation. Le visage, le corps mais aussi le cuir chevelu sont soumis à ce phénomène microscopique. Dans certains cas, les cellules mortes s'accumulent et elles deviennent visibles. Sur le cuir chevelu, ce sont les pellicules.

Pellicules : facteurs et troubles associés

Les pellicules sont liées à un stress cellulaire qui engendre une accélération du cycle de renouvellement cellulaire et donc une accumulation sur le cuir cheveu d'amas de cellules mortes. Le stress cellulaire, kézako ? Un phénomène lié à la nervosité, la fatigue, des soins capillaires inadaptés ou une mauvaise hygiène alimentaire. Aux pellicules viennent parfois se greffer déshydratation du cuir chevelu, démangeaisons, hyperséborrhée (cheveux gras) ou chute des cheveux.

Pellicules grasses ou sèches ?

Comment les reconnaître ?

  • Les pellicules sèches sont fines et se séparent du cuir chevelu (généralement sec lui aussi), tandis que les pellicules grasses adhèrent et provoquent des démangeaisons.
  • Les pellicules sèches, petites et très blanches, tombent "comme de la neige sur les épaules" lorsque l'on se coiffe. Les pellicules grasses sont beaucoup plus grosses car elles s'agglomèrent entre elles, le sébum leur servant de "colle". Elles forment une sorte de boue compacte qui asphyxie le cuir chevelu et peut provoquer, à la longue, la chute des cheveux. C'est pourquoi il est important de traiter.

Comment traiter ses pellicules ?

Il existe des solutions cosmétiques : shampooings spécialisés, masques ou lotions. Si les moyens que vous trouvez en magasin ne sont pas efficaces, il est néanmoins utile de consulter un dermatologue. Les pellicules sont en effet un indice de mauvaise santé de la peau, qu'il est intéressant de faire évaluer. 

Initialement publié par Emilie Veyretout le 13/04/2006 - 02h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 06/06/2017 - 14h51
Notez cet article
PUBLICITÉ
A lire aussi
Pellicules : comment s'en débarrasser ? Publié le 17/11/2017 - 12h36

Les pellicules ou pityriasis capitis de leur nom scientifique, sont une affection courante puisqu'une personne sur trois déclare en souffrir. Tenaces, elles exigent un traitement adéquat pour être éliminées durablement. Comment lutter efficacement co...

Pellicules : plus d'une personne sur deux Mis à jour le 21/11/2006 - 00h00

Dérangeantes, parfois handicapantes, les pellicules sont particulièrement fréquentes. Près d'une personne sur deux s'en plaint. S'il existe aujourd'hui des traitements efficaces, il faut savoir que de nombreux facteurs modifiables peuvent aggraver le...

Pellicules: pourquoi moi? Mis à jour le 30/09/2011 - 14h20

Les pellicules , bénignes mais très fréquentes, embêtent près d’un Français sur deux, de façon durable ou passagère. S’il est légitime de se demander comment s’en débarrasser, il est logique d’en chercher l’origine. Les facteurs favorisant les pellic...

De beaux cheveux sans pellicules Publié le 07/01/2016 - 10h52

Les pellicules ont une fâcheuse tendance à récidiver. Inesthétiques, elles sont cependant bénignes. Malgré tout, il existe des facteurs favorisants à éliminer et des traitements à tenter contre les pellicules .

Plus d'articles