PUBLICITÉ

Trois mois d'allitement plus tard...

Publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 13/08/2002 - 00h00
-A +A

Rester au lit pour simuler un vol spatial, c'est l'étrange expérience qu'a faite un Belge !

PUB

Le Belge Gaëtan Monseur, 26 ans, a passé trois mois dans un lit et en est sorti plus riche qu'avant. Il faut dire que l'expérience (Bedrest) à laquelle il a participé est pour le moins éprouvante. Il s'agissait de tester les méthodes utilisées pour lutter contre les effets d'un vol spatial et de mieux préparer le retour sur la Terre des hommes de l'espace. Comme 23 autres participants, tous Francais, Gaëtan Monseur a donc dû rester la tête légèrement inclinée vers le bas et se prêter à toutes sortes d'expériences.

L'étude s'est déroulée à l'Institut de Médecine et de Physiologie Spatiales (MEDES) de Toulouse. On sait depuis longtemps que les longs vols spatiaux favorisent la perte musculaire mais aussi une perte osseuse. Les 11 hommes pour l'édition 2002, pas une seule femme, ont été répartis en trois groupes. Le premier groupe devait effectuer des exercices musculaires. Le deuxième groupe a recu un médicament pour prévenir la perte osseuse. Le troisième groupe était un groupe témoin. Tous les candidats ont subi divers autres tests.

Sur Terre et dans l'espace…

L'intérêt de l'expérience est double. Outre celui suscité par les spationautes, ces tests devraient aussi permettre de mieux comprendre les mécanismes de pertes musculaires ou osseuses chez les Terriens étant resté au sol. La perte osseuse, ou ostéoporose, est notamment un problème crucial de santé publique dans notre société occidentale. Cette expérience est la première du genre à être réalisée sur le sol européen. Rappelons que ces résultats pourront peut-être déjà permettre Franck De Winne, le spationaute belge qui s'envolera en novembre prochain pour la station internationale à bord d'un vaisseau russe Soyouz, de revenir dans de meilleures conditions. L'étude ne devrait toutefois officiellement livrer ses résultats qu'en janvier 2003.

En attendant, les volontaires seront suivis de près par le corps médical car une réadaptation est nécessaire : après trois mois d'alitement il est parfois difficile de revenir les pieds sur terre…
Pour en savoir plus et voir des images de l'expérience vous pouvez visiter le site du MEDES (en francais ou en anglais) à l'adresse : http://www.medes.fr/Clinic/Experiments/LTBR/PublicSection/HomePage.html
Publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 13/08/2002 - 00h00 Communiqué de presse de l'Agence Spatiale Européenne MEDES
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
60.000 enfants victimes de brûlures par an Mis à jour le 03/08/2004 - 00h00

Chaque année, notre pays recense 120.000 victimes de brûlures, dont la moitié sont des enfants. La prévention - surtout à la maison - et les premiers secours peuvent en limiter les conséquences, parfois dramatiques.

L'allaitement maternel atténue la douleur Mis à jour le 01/04/2003 - 00h00

Des médecins francais ont constaté que les bébés qui devaient subir une prise de sang ressentaient moins la douleur s'ils étaient nourris au sein pendant la piqûre. Cette constatation vient encore renforcer la réputation déjà excellente de l'allaitem...

Plus d'articles